Congo-Brazzaville: Athlétisme - La Fédération fixe les règles de jeu des élections

Les élections à la présidence de la Fédération congolaise d'athlétisme (FCA) qui se tiendront le 20 novembre mettront aux prises Jean Baptiste Ossé, l'actuel président, à José Cyr Ebina.

« C'est une bonne chose parce que chaque compétition doit avoir un adversaire », a reconnu Jean Baptiste Ossé. La FCA, a-t-il assuré, s'active pour que les assemblées générales électives se déroulent dans de meilleures conditions. Selon le règlement, les convocations des assemblées générales ordinaire et élective doivent arriver quinze jours avant l'évènement. La FCA qui les a publiées le 19 octobre estime être largement en avance. Selon eux, les délégués recevront tous les documents y relatifs notamment les rapports moral, financier dès ce 5 novembre.

« La Fédération congolaise d'athlétisme est prête pour organiser les élections. Nous avons publié tous les textes. Nous avons la décision qui convoque le conseil fédéral qui va se tenir le 19 novembre matin. L'après -midi du 19, nous avons convoqué l'assemblée générale ordinaire qui va examiner les dossiers traités au conseil. Puis le 20 novembre, il n'y aura qu'un seul point à l'ordre du jour, les élections », a-t-il expliqué.

Dans le souci de transparence, la FCA a déjà défini le corps électoral. Celui-ci est composé de vingt-et-un électeurs, notamment les douze ligues plus les huit clubs ainsi qu'une voix reservée à un membre de la fédération qui siège dans les instances internationales comme la Confédération africaine d'athlétisme(CAA) ou la World athlétics.

« Il y a d'abord ce que nous appelons les grands électeurs qui sont les présidents des ligues. Ils sont douze... Les clubs viennent aux élections au tiers. Cela veut dire que si une ligue a six clubs, elle n'enverra que deux clubs », a expliqué le président de la FCA.

En d'autres termes, Brazzaville qui compte douze clubs a droit à cinq électeurs, à savoir le président de la Ligue et les quatre clubs retenus qui sont Union, Etoile du Congo, Patronage et CAB. La Ligue et Union de Pointe-Noire et Tié Tié qui sont tirées au tiers des clubs seront les trois voix de Pointe-Noire. Les Ligues du Niari et de la Bouenza compteront chacune deux électeurs (La Ligue et FC Porto pour le Niari puis la Ligue et AC Loutété pour la Bouenza). Les autres ligues comme le Kouilou, la Lekoumou, le Pool, les Plateaux, la Cuvette, la Cuvette- Ouest, la Sangha et la Likouala n'auront qu'une seule voix chacune d'autant plus que seul le représentant de la Ligue qui n'est pas candidat à un quelconque poste votera.

« ... Tout président de la Ligue candidat, c'est son premier vice- président qui devient électeurs. C'est la préséance qui est appliquée à ce niveau. Nous veillerons à cela. Si ce n'est appliqué, cela veut dire que cette voix ne participera pas. C'est le cas de Brazzaville , la Cuvette et la Sangha. Dans nos statuts et règlements, il est dit qu' un membre qui est dans les institutions de la CAA ou à World athletic du coup il a une voix. Au Congo, je suis premier vice- président de la région 3 Afrique centrale du coup, je siège au conseil de la CAA. Si je siège, je suis dans une organisation et j'ai une voix. Comme je suis candidat, je ne peux pas voter, je donne ma voix à un membre de la fédération qui n'est pas candidat »

Le non -respect de la préséance, a indiqué la FCA, mettra beaucoup d'électeurs hors- jeu. « Si les présidents des Ligues par complaisance désignent un ami qui prend le mandat, il sera catégoriquement éliminé. Il n'entrera pas dans la salle », a souligné Jean Baptiste Ossé.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.