Burkina Faso: Accès à l'eau potable et à l'assainissement - Le PAEA se dévoile à Banfora

5 Novembre 2020

Le Programme d'approvisionnement en eau et assainissement (PAEA) a organisé, le 23 octobre 2020 à Banfora, dans la région des Cascades, un atelier régional d'information et d'échanges sur la mise en œuvre du programme. Ce programme d'une durée de cinq ans vise à améliorer l'accès à l'eau potable et à l'assainissement.

La région des Cascades est l'une des régions du Burkina la plus arrosée. Pourtant les taux d'accès à l'eau potable et à l'assainissement restent l'un des plus faibles du pays. En 2018, Ces taux d'accès étaient de 59,3% pour l'eau et de 11,2% pour l'assainissement.

Le Programme d'approvisionnement en eau et assassinassent (PAEA) veut inverser cette tendance dans la région des Cascades.

C'est ainsi qu'il a organisé, le 23 octobre 2020, à Banfora un atelier régional pour présenter le programme et ses actions au profit de l'amélioration pour l'accès à l'eau potable et à l'assainissement dans les Cascades.

Dans la région ,le PAEA en cours d'exécution, compte doter les populations de 230 forages équipés de pompe à motricité humaine, de 21 systèmes d'adduction d'eau potable, de 9000 latrines familiales et de 150 latrines communautaires dans les écoles, centres de santé et lieux publics.

Le Programme envisage également mettre à la disposition de la région des informations fiables sur la ressource en eau.

Les activités du programme ont démarré en mars 2019 et à ce jour ce sont 205 forages qui ont été réalisés sur les 230 prévus et 4 systèmes simplifiés d'adduction d'eau potable. Quant au domaine de l'assainissement, les sites bénéficiaires ont été déjà identifiés.

Les autres activités prévues dans le programme sont en cours de réalisation. Il s'exécute dans 10 communes sur les 17 de la région.

2,5 millions de personnes à toucher

Ces différentes informations ont été portées à la connaissance des populations lors de l'atelier régional que le programme a tenu le 23 octobre 2020 à Banfora.

A l'occasion, le secrétaire général de la région des Cascades, Mahamadi Michara, a souligné que la rencontre a permis de s'approprier le programme, de susciter l'adhésion des populations en vue de lui apporter l'accompagnement nécessaire pour faciliter sa mise en œuvre sur le terrain.

Ce programme, a-t-il dit, ambitionne améliorer l'accès durable à l'eau potable, à l'assainissement, à des informations fiables sur les ressources en eau, et renforcer le capital humain du secteur de l'eau.

Il est le fruit de la collaboration entre l'Etat burkinabè et le groupe de la Banque mondiale à travers un mécanisme de financement nouveau dénommé « PforR », c'est-à-dire programme pour résultat. Le programme couvre les régions des Cascades, des Hauts-Bassins, de la Boucle du Mouhoun et du Sud-Ouest.

Le secrétaire général a exprimé sa gratitude à la Banque mondiale pour son accompagnement financier qui « va permettre à la région des Cascades d'améliorer ses indicateurs dans sa quête de l'accès universel à l'eau potable et à l'assainissement ».

Pour le coordonnateur du Programme d'approvisionnement en eau et assainissement, Jean Mathieu Bingbouré, le PAEA est une initiative du ministère de l'Eau et de l'Assainissement et vise à permettre à plus de 2,5 millions personnes d'avoir accès à l'eau potable et à un assainissement adéquat. Il a pour ambition d'améliorer les connaissances en ressources, surtout les ressources en eau souterraine.

« A terme, le projet ambitionne faire de telle sorte que le Burkina ait une idée précise de ses ressources en eau, surtout souterraines pour une meilleure planification de sa gestion », a relevé M. Bingbouré.

Les représentants des communes bénéficiaires ont loué la présence dans leurs localités, du programme qui vient enlever une épine à leurs pieds en matière d'accès à l'eau potable et à l'assainissement.

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.