Sénégal: Emigration irrégulière - Ndiassane indexe un phénomène « déplorable »

6 Novembre 2020

Lors de la cérémonie officielle de la célébration du Gamou à Ndiassane, le porte-parole du Khalife s'est adressé au nouveau gouvernement du Sénégal: « Il faut savoir que c'est une grande responsabilité qui repose sur vous.

Il faut mettre l'intérêt de la population en avant pour ne pas avoir des problèmes plus tard », a fait savoir, en préambule, Abdourahmane Kounta.

Avant d'aborder plus directement la question de l'émigration clandestine appelée »Barça ou Barsakh ». « Aujourd'hui, on assiste à la recrudescence de l'émigration irrégulière.

Des enfants qui ont pris la mer sans le consentement de leurs parents, c'est vraiment déplorable. Il ne faut pas forcer son destin.

Le gouvernement doit faire plus d'efforts pour faire face à cette situation. Les parents doivent aussi veiller sur leurs enfants. Car mourir dans certaines conditions peut faire honte », a-t-il déploré.

A La Une: Migrations

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.