Seychelles: Le groupe de travail Covid-19 réexamine la stratégie de protection des Seychelles face à l'augmentation des cas mondiaux

Un groupe de travail mis en place pour traiter le COVID-19 aux Seychelles discute d'une nouvelle stratégie en réponse à l'augmentation des cas sur les principaux marchés touristiques de la nation insulaire en Europe, a déclaré un haut responsable de la santé.

Le commissaire à la santé publique, Jude Gedeon, a déclaré lors d'une conférence de presse jeudi que "l'épidémie s'étendait sur la plupart de nos principaux marchés touristiques et que dans la plupart de ces pays il y avait des fermetures ou des mesures très restrictives. Localement, nous examinons les mesures dont nous avons besoin à prendre, en termes de filtrage et afin d'empêcher l'introduction de nouveaux cas aux Seychelles."

Dr. Gedeon a donné un aperçu de la situation mondiale et a déclaré que l'épidémie "s'est étendue dans de nombreuses régions du monde. Elle approche les 50 millions de cas confirmés et le taux de mortalité est de 3 pour cent puisque plus de 1,2 million de personnes sont mortes.

Depuis le début de la pandémie de COVID-19, l'économie des Seychelles, qui dépend en grande partie du tourisme, a été durement touchée au milieu d'un ralentissement mondial des voyages, bien que la nation insulaire n'ait connu aucun décès dû au virus.

Les Seychelles ont fermé son aéroport aux vols commerciaux internationaux fin mars en raison de l'épidémie et l'ont rouvert aux vols commerciaux de passagers le 1er août.

L'archipel de l'océan Indien occidental a enregistré 158 cas de COVID-19, dont trois sont toujours actifs. Dr. Gedeon a déclaré que les trois cas actifs se trouvaient tous dans des stations balnéaires insulaires et qu '"ils sont asymptomatiques et sont isolés dans leurs chambres".

Il a ajouté que le président nouvellement élu Wavel Ramkalawan et le vice-président Ahmed Afif avaient été informés de tout ce qui était fait sur COVID-19 lors de leurs visites au ministère de la Santé jeudi.

Dr. Gedeon a déclaré que le président a accepté la continuité de la réponse et s'est engagé à soutenir le gouvernement pour la mobilisation des ressources et les engagements communautaires.

Le commissaire à la santé publique a déclaré qu'à l'avenir, il est important que les gens « respectent davantage les règles de santé publique en matière de prévention. Ce n'est pas seulement pour la communauté, mais pour nos dirigeants. Ils doivent parler le même langage pour que les gens comprennent ».

Il a ajouté que "si nous pouvons maintenir la situation jusqu'à ce qu'un vaccin soit disponible pour vacciner tout le monde sans savoir combien de mois cela prendra, alors ce sera une réussite".

A La Une: Seychelles

Plus de: Seychelles News Agency

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.