Afrique de l'Ouest: UEMOA - Une hausse de 60,6% du nombre de points de services financiers en 2019

Au 31 décembre 2019, l'écosystème des services financiers numériques est constitué de trente-huit (38) initiatives, avec notamment l'arrivée de six (6) nouveaux acteurs.

Selon la Bceao qui donne l'information dans son rapport annuel sur les services numériques

dans l'Uemoa, il s'agit de quatre (4) banques, Baci, Bda, Brm et Uba CI, en partenariats avec les FinTech ; deux (2) établissements de monnaie électronique, que sont la Compagnie financière de paiement et Moov Money Côte d'Ivoire. Par ailleurs, informe la Bceao, Bimao Sénégal a mis fin à ses activités de monnaie électronique.

Selon l'institut d'émission, sur la période de 2018 à 2019, le nombre de points de services financiers via la téléphonie mobile a connu une hausse de 60,6%, passant de 510.448 à 819.608, dont 679.361 sous-distributeurs, 138.966 distributeurs principaux et 485 Gab.

Cet indicateur est basé sur la déclaration globale des acteurs, tenant compte de tous les partenariats avec les points multi-services.

A cet égard, un processus de mise en place d'un système de géolocalisation est en cours, en vue d'une meilleure visibilité sur le maillage du territoire par les institutions financières et non financières et d'une fiabilisation des données de l'inclusion financière.

Le taux d'activité de ces points de services est ressorti à 56,0% à fin décembre 2019 contre 63,4% un an plus tôt. Le niveau d'activité des points de services a connu un repli en Côte d'Ivoire, en Guinée-Bissau et au Mali.

Le Bénin, le Sénégal et, plus particulièrement le Togo qui a enregistré un taux d'activité de 91,7%, ont évolué positivement, tandis que le Burkina et le Niger sont restés stables.

Plus de: lejecom

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.