Cameroun: Apurement de la dette interne de l'Etat - 50 milliards pour les Pme

Cette somme sera mise à la disposition de ces prestataires dès ce lundi, 9 novembre dans les différents postes comptables du pays.

De sources bien introduites au ministère des Finances (Minfi), environ 5000 opérateurs économiques, tous fournisseurs de prestations diverses à l'Etat et aux entités publiques (établissements publics administratifs, collectivités territoriales décentralisées) pourront passer à la caisse dès ce lundi 09 novembre. En effet, selon un communiqué du ministre, Louis Paul Motaze signé le 05 novembre dernier, une enveloppe de 50 milliards de F a été mise à disposition pour cette fin, dans les postes comptables du Trésor. Cette enveloppe est destinée au « règlement des factures et décomptes ordonnancées au titre de l'exercice budgétaire 2020 », peut-on lire dans le communiqué.

Trois critères seront pris en compte pour le paiement de ces arriérés. A la paierie générale du Trésor et dans les paieries spécialisées des ministères, sont attendues, les entreprises avec des factures prises en charge jusqu'au 31 juillet 2020. Dans les trésoreries générales, logées dans les chefs-lieux de région, ce sont les dépenses prises en charge jusqu'au 31 août 2020 qui seront soldées. Pour les entreprises traitant avec les établissements publics et les collectivités territoriales décentralisées, ce sont les dépenses ordonnancées jusqu'au 31 juillet 2020 qui seront prises en charge.

Selon le ministre des Finances, ces paiements participent de l'assainissement des finances publiques, avec entre autres finalités, la réduction progressives des délais de paiement, « afin de les contenir dans les 90 jours après ordonnancement. » Il est également question par ces temps de crise, « d'alléger les trésoreries des entreprises, surtout les PME », indique le ministre dans son communiqué.

Il faut dire que ce n'est pas la première opération du genre, pour le compte de l'exercice budgétaire en cours. Au 30 septembre 2020, on totalise un peu plus de 900 milliards de F mis à disposition pour la prise en charge de ce type de dépenses, dites exigibles, avec une moyenne d'environ 100 milliards de F par mois depuis le mois de janvier. Comme l'a précisé Samuel Tela, directeur de la Trésorerie à la direction générale du Trésor et de la coopération financière et monétaire du Minfi, « les factures et décomptes des dépenses exigibles (investissements, biens et services) pour l'exercice 2020 sont payés chronologiquement. Les paiements qui vont commencer ce lundi rentrent donc dans la continuité des actions antérieures. » Un nouvel effort de l'Etat pour apurer une dette intérieure évaluée selon la Caisse autonome d'amortissement (CAA), à 3019 milliards de F au 30 septembre 2020.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.