Afrique de l'Ouest: Blé Guirao dément - "Le président Mabri n'est pas en fuite au Hhana"

A près la mise aux arrêts de certains cadres de l'opposition, et suite à l'annonce du Procureur de la République faisant état d'un avis de recherche au sujet du ministre Albert Mabri Toikeusse, président de l'Union pour la démocratie et la paix en Côte d'Ivoire (Udpci) qui s'était présenté comme porte-parole par intérim du conseil national de transition (Cnt) , des observateurs se sont demandé si le concerné est toujours en Côte d'Ivoire ou, s'il a franchi les frontières du pays comme l'indiquent des rumeurs ?

Joint dans la matinée du lundi 9 novembre 2020, un pensionnaire du camp d'Ampinou, un des plus grands camps de réfugiés ivoiriens au Ghana, situé à 70 km de la frontière du côté d'Aboisso, a confié : « Le ministre Mabri est arrivé dans l'après-midi du vendredi (6 novembre 2020 : Ndlr) dans une voiture banalisée genre "Badjan", au bord de l'eau ( la lagune: Ndlr) et nous l'avions fait traverser.

Il était avec sa femme et ses enfants. Ils ont passé leur première nuit dans le village côté Ghana avant de continuer leur chemin le lendemain. Je ne sais pas s'ils sont à allés à Accra et autres... là, je n'en sais rien".

Du côté du parti , nous avons aussitôt joint Blé Guirao, le Secrétaire Général de l'UDPCI qui lui, a donné un autre son de cloche.

« Je ne sais pas où sont sa femme et ses enfants mais quant au Président Mabri, il est à côté de moi ici, en réunion avec les autres opposants », a-t-il dit. Quand nous avons fait part de notre intention d'échanger avec le président de l'Udpci, l'ex DG du Crou nous a opposé un refus poli.

Quelques instants plus tard, il est revenu à la charge avec cet autre message : «Le parti a déjà fait un communiqué pour démentir les allégations de fuite au lendemain de la déclaration du procureur Adou.

Ce matin vous avez eu le SG du parti que je suis pour confirmer que le Président Mabri n'est pas en fuite au Ghana. Je ne sais pas ce qui reste encore pour faire un papier. Nous sommes dans le combat et il y a des erreurs qu'on ne peut pas faire ».

N'empêche que malgré ce démenti , des sources sécuritaires ivoiriennes sont formelles : à défaut d'être au Ghana , Mabri n'est pas en Côte d'Ivoire, et est bel et bien en fuite, hors de la protection des autorités de Côte d'Ivoire.

Les autorités ivoiriennes comptent saisir les autorités ghanéennes dont des officiels assurent en off, avoir enregistré l'entrée sur leur territoire de l'ex ministre ivoirien qui cependant n'a pas encore pris contact avec les autorités de son pays, pour signaler officiellement sa présence.

Pendant ce temps , une folle rumeur avait circulé à Abidjan, prétendant que le ministre Mabri était réfugié à Abobo chez le Président du Cosim. « C'est archi faux. Une véritable fausse alerte », a confié à l'IA une source autorisée après échange avec le Cheick Aïma, Mamadou Traoré.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.