Congo-Brazzaville: Livre - Ninos Romaric Ezéchias Ngouama présente son ouvrage

« L'urgence de préparer l'Eglise à l'enlèvement » a été dédicacé le week-end dernier à la Bibliothèque nationale à l'occasion de la célébration de la journée internationale de l'écrivain africain.

La communauté littéraire universelle a comme d'habitude rendu hommage à l'écrivain africain. Au Congo, la célébration de cette année a connu une touche particulière donnant un éclat étincelant à l'événement avec la présentation et dédicace du livre du prophète Ninos Romaric Ezéchias Ngouama, « L'urgence de préparer l'Eglise à l'enlèvement ».

Cet ouvrage de cent pages paru aux éditions Luzabusu est constitué de quatre chapitres, à savoir Un dernier avertissement à l'humanité : Dieu parle encore pour la toute dernière fois ; Quelques signes qui nous indiquent ; Les gens seront dans l'abondance ; et Il faut un nouveau vent de réveil pour notre époque.

« Avons-nous raté l'enlèvement ou sommes-nous en train de l'attendre ? L'anti-Christ que les écritures nomment la bête, a-t-il déjà fait son entrée dans la scène mondiale ? A-t-il déjà installé son trône sur la terre ? Si oui, donc l'enlèvement a déjà eu lieu et tous les chrétiens sont restés ! Si non, alors l'urgence de préparer l'Eglise à l'enlèvement s'impose », peut-on lire à la quatrième de couverture.

Dans son mot d'usage, l'auteur, le prophète Ninos Romaric Ezéchias Ngouama a évoqué les difficultés rencontrées quant à la rédaction de ce livre. C'est une bataille d'esprit, dit-il, pour ce projet datant de plusieurs années. En effet, c'est en 2006 qu'il a eu la vision d'écrire ce livre. Le Seigneur lui a parlé et recommandé de l'écrire.

Marraine de cette cérémonie de dédicace de l'un des tout derniers fleurons de la littérature congolaise, le prophète des Nations, Annie Carmelle Eyenga Otto Mbongo, a profité de l'occasion pour saluer et louer ces hommes et femmes qui prennent la plume pour représenter leurs pensées, leur inspiration par des signes graphiques conventionnels destinés à transcender le temps et les générations.

« Sachez qu'en produisant des œuvres d'esprit, vous avez fait un choix noble, un choix ennoblissant, un choix humanisant, car seul l'esprit, en dehors du langage articule, distingue l'être humain de tout autre être animé. Vous avez démontré à suffisance qu'à l'homme, il ne peut rien avoir de plus utile que l'homme comme le pensait déjà le philosophe Spinoza », a-t-elle déclaré.

Ajoutant que le choix des écrivains, poètes, penseurs, créateurs d'œuvres d'esprit, est d'autant plus noble, louable, et admirable qu'il le propulse incontestablement dans l'éternité. Elle s'est appuyée sur des écritures saintes dans le livre des Psaumes 112 : 6 ; « on fera aussi toujours mémoire de l'écrivain que vous êtes », dit-elle.

De nationalité congolaise, Ninos Romaric Ezéchias Ngouama, né le 15 décembre 1984 est détenteur de plusieurs prix nationaux et internationaux, parmi lesquels, « Le Grand clerc de la Nation » décerné par l'État congolais. Prophète, coach pluridisciplinair, il est ministre chanteur de plusieurs textes engagés. Conférencier international, Ninos Romaric Ezéchias Ngouama est aussi membre de plusieurs réseaux internationaux, membre du conseil pastoral, et pasteur principal de l'assemblée chrétienne Cité du Roi des rois à Pointe-Noire. Il est père de plusieurs enfants.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.