Maroc: L'ouverture d'un consulat général des Émirats arabes unis à Laâyoune s'inscrit dans le contexte des relations fortes existant entre les deux pays (journal)

Abu Dhabi — L'ouverture d'un consulat général des Emirats Arabes Unis à Lâayoune, dans les provinces sud du Royaume, s'inscrit dans le cadre des relations fortes existant entre les Emirats Arabes Unis et le Maroc, écrit mardi le journal émirati Al-Ittihad.

Dans un article sous le titre: "Le Maroc et les Emirats ... la conscience partagée", le journal souligne que "la décision des Emirats Arabes Unis d'ouvrir un consulat général dans la ville marocaine de Lâayoune, en tant que premier pays arabe non africain à prendre cette initiative, a certes des connotations politiques, diplomatiques et juridiques mais doit être comprise dans le contexte des relations fortes entre les deux pays".

Le journal met en évidence la décision émiratie qui a coïncidé avec la commémoration par le Maroc du 45e anniversaire de la Marche Verte, "une date qui nous rappelle la participation particulière des Émirats arabes Unis à cette marche, en présence de Son Altesse Cheikh Mohammed ben Zayed Al Nahyan, Prince héritier d'Abou Dhabi et Commandant suprême adjoint des Forces armées".

Le journal a souligné que la Marche verte, comme l'avait souligné Sa Majesté le Roi Mohammed VI, dans Son discours marquant le 45e anniversaire de cette épopée, "ne représente pas seulement un événement national majeur et une étape saillante dans le processus de parachèvement de notre intégrité territoriale. Elle incarne également une dynamique dont l'esprit se perpétue et se renouvelle à travers l'action menée pour consolider la Marocanité du Sahara sur la scène internationale".

"Au niveau des Nations Unies, ajoute la publication, les décisions récentes du Conseil de sécurité ont enterré les approches et propositions dépassées et irréalistes, ce qui conforte l'initiative marocaine d'autonomie qui bénéficie du soutien du Conseil de sécurité et des grandes puissances, comme seule option pour régler ce conflit".

Le journal souligne à ce propos que sur les plans juridique et diplomatique, l'écrasante majorité de la communauté internationale refuse de suivre les tendances des autres parties. Le nombre d'États qui ne reconnaissent pas l'entité fantoche s'élevant à 163 États, soit 85 pc des États membres des Nations Unies.

Le quotidien émirati a noté que le discours de la Marche verte pour cette année "portait en lui le nouveau visage d'une Marche verte perpétuelle et renouvelée à travers la délimitation par le Royaume de ses espaces maritimes dans le cadre du droit international, c'est-à-dire du Traité de la Jamaïque en décembre 1982, et dans le cadre de la souveraineté du Maroc sur ses frontières maritimes qui s'étendent de Tanger à l'extrémité de Lagouira".

Ces efforts sont de nature à contribuer à renforcer davantage les domaines économiques et sociaux dans les provinces du sud et à accélérer le rythme de l'intégration économique du Royaume qui dispose du Port Tanger Med au nord et du port atlantique de Dakhla au sud, deux infrastructures qui contribueront au rayonnement continental et international du Maroc.

A La Une: Maroc

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.