Cote d'Ivoire: L'humaniste Tédjé - "Houphouët-Boigny était spirituel mais, il n'a pas eu d'héritier spirituel"

interview

Il est philosophe-chercheur-écrivain, défenseur des devoirs humains. L'humaniste Tédjé a publié son 10è livre qui a pour titre "Révélation sur la paix de l'humanité". Dans cette interview qu'il a nous accordée, l'écrivain décrypte son œuvre et défend les thèses et positions prises.

Pourquoi avez-vous écrit le livre "Révélation sur la paix de l'humanité?"

J'ai écrit cet ouvrage parce qu'il m'a été révélé par le Père-fondateur, Houphouët-Boigny, le guide spirituel. Et il faut que les gens sachent qui est guide spirituel ou guide religieux. Houphouët fut un guide spirituel. Un guide spirituel, c'est celui qui est révélé par l'Esprit de Dieu. Et celui qui est révélé par l'Esprit de Dieu est un prophète. Donc, Félix Houphouët-Boigny a été un prophète avant d'être un président. C'est lui qui m'a révélé l'ouvrage parce qu'il parlait de paix. Mais, il parlait de paix dans quel sens? Il parlait de paix au sens spirituel. C'est pour cela que le livre lui a été dédié.

Peut-on savoir à quel moment cette révélation vous a été faite ?

Cette révélation m'a été faite à la basilique Notre-Dame de la Paix pour dire que Houphouët est présent. Son esprit est présent dans son temple de paix, d'amour et de prospérité. Il a construit ce temple pour que la Côte d'Ivoire, l'Afrique et le monde entier soient en paix. Il a lutté pour la paix. Il a défini la paix en un seul mot en disant que la paix n'est pas un vain mot, mais c'est un comportement. Et comment l'homme doit se comporter pour être en paix ? C'est ce qu'il a défini. Et Cela a été son combat tout au long de sa carrière politique.

27 ans après sa disparition, ses héritiers s'entre-déchirent. Alors quelle est votre réaction?

Parce que simplement, Houphouët-Boigny était spirituel mais, il n'a pas eu d'héritier spirituel. Parce que lui-même avait dit que Jésus et Mahomet n'ont jamais écrit une seule lettre.

Pourtant, ce sont les deux personnages les plus lus du monde. Mais vous qui êtes là devant moi, vous êtes tous disciples de mon argent. Au lieu de chercher ma sagesse pour évoluer vous cherchez l'argent.

Donc, aujourd'hui les gens s'entretuent, parce que c'est l'argent qui les divise. Il a prêché ainsi.

C'est ce qu'on appelle prophète. Si les gens avaient compris pourquoi, il dit disciple, parce que le spirituel doit parler de disciple en parlant de discipline. Il a dit si vous avez ma discipline, si vous avez compris ma sagesse, vous ne serez pas disciples de mon argent.

Si vous avez un mot à dire aux disciples d'Houphouët-Boigny qui sont aujourd'hui sur l'échiquier politique, que leur diriez-vous?

Je leur dirai simplement que Houphouët-Boigny n'a jamais été un politicien parce qu'il faut que les gens sachent ce que c'est que la politique, et ce que c'est que la démocratie.

Comme a dit Houphouët, tous les Ivoiriens doivent être des partisans de la discipline de Dieu ou de la démocratie sans discrimination ni ségrégation. Il faut être partisan de Dieu parce que qui dit démocratie, dit Dieu. Qui dit Dieu, dit discipline.

Toute personne qui n'est pas disciplinée, il n'y a pas de Dieu en lui. Parce que Jésus et Mahomet ont tous enseigné la discipline. Quand Jésus nous dit ses disciples, c'est la discipline qu'il enseignait.

Quand le prophète Mahomet dit disciples, c'est la discipline qu'il enseignait. Voyez-vous, ils ont fait la philosophie. Quand on dit disciples de Socrate, disciples de Freud, disciples de Hegel. Même Jean-Baptiste a enseigné la discipline.

Qu'est-ce que Jésus a dit à Jean-Baptiste ? Il a dit "on doit d'abord commencer par toi" ; toi qui a fondé la discipline, la vertu qui est la repentance.

Donc, sans discipline, la politique n'est que du vent. C'est pour cela qu'il y a constitution et il y a institution. L'institution, c'est pour les hommes. Mais la constitution, c'est pour Dieu. C'est pour cela que Dieu, c'est le discernement.

Et le discernement part de la discipline. Il faut que les Ivoiriens sachent ce que c'est que la discipline. Il faut que les héritiers d'Houphouët-Boigny sachent qui fut Houphouët-Boigny, son côté spirituel. Parce que c'est son côté spirituel qu'il a développé. Houphouët n'a pas développé le monétarisme.

Houphouët s'en foutait de l'argent. Houphouët a dit qu'il faut que tous les Ivoiriens soient disciplinés pour que la Côte d'Ivoire soit un grand pays. Il n'aimait pas l'indiscipline. Houphouët-Boigny n'aimait pas le désordre.

Dans votre livre, vous avez qualifié les discours d' Houphouët-Boigny de testament. Pourquoi ?

Vous savez, tout prophète a un testament. Tout ce qu'Houphouët a fait en Côte d'Ivoire est un testament. En commençant par la devise.

Elle vient de la Bible et du Coran. L'éléphant vient de la Bible parce que l'éléphant est pacifiste. Cela vient de la Bible.

L'hymne national vient de la Bible. Tous nos symboles proviennent de la Bible, c'est pour cela, on a parlé de testament.

Pourquoi vous avez édité votre livre en France mais pas en Côte d'Ivoire?

J'ai édité le livre en France parce que c'est un cadeau qu'on m'a fait. C'est là-bas, j'édite mes livres. Tous mes livres sont édités en France mais celui-là, je pouvais l'éditer ici mais c'est un cadeau.

Ce n'est pas un livre qu'on doit vendre car il est destiné à la Côte d'Ivoire et c'est pour cela, il porte les couleurs "Orange-Blanc-Vert", c'est le drapeau de la Côte d'Ivoire.

Cela m'a été offert mais peut-être bientôt, je vais l'éditer en Côte d'Ivoire puisqu'on va faire encore un tome 2. Mon intention n'était pas de l'éditer en France, je voulais le faire en Côte d'Ivoire pour que les Ivoiriens eux-mêmes décident de là où ils souhaitent l'éditer.

Dans votre livre vous avez écrit Dieu avant de créer l'homme a jugé ou séparé la mort et la vie, le bien et le mal, les ténèbres et la lumière...

Les gens lisent la Bible et le Coran mais ne les comprennent pas. C'est parce qu'ils ne sont pas spirituels. Il n'y a pas de polémique à cela. La religion et la spiritualité sont deux choses très différentes parce que la spiritualité est savante, la religion, c'est une morale.

C'est-à-dire quand on parle de religion, on parle des affaires humaines, on parle des relations humaines. Mais quand on parle de spiritualité, on parle de l'étude de l'univers.

On parle de la connaissance de la nature, on parle de tout ce que Dieu a créé, c'est la sagesse. Donc, qui dit spiritualité dit sagesse.

Donc, dès le départ quand Dieu s'adresse à la terre, il a dit que l'esprit planait sur les eaux et Dieu a séparé la terre et le ciel. Ce même esprit a séparé la lumière et les ténèbres et il a vu que la lumière était bonne. Donc, tout part de la lumière. Dieu est lumière, et l'esprit est un discernement.

C'est l'esprit qui nous amène à discerner les ténèbres de la lumière, la vie et la mort, le mal et le bien, c'est-à-dire que les choses sont deux. C'est comme si on a le bras gauche et on a le bras droit, tout est deux.

Dieu veut dire deux choses. Donc quand Dieu a créé l'homme, il lui a dit de choisir la mort ou la vie parce que le monde, c'est là où on est. Quand tu es dans le monde, Dieu te dit voilà la mort, le séjour des morts et voilà le séjour des vivants.

Le séjour des vivants, c'est la lumière et la vie des hommes. Cela veut dire que tout homme qui n'a pas de lumière est considéré comme un homme mort parce que la mort, ce n'est pas celui qu'on amène au cimetière qui est mort.

Mais c'est celui qui ne connaît pas Dieu qui est mort. C'est pour cela, on parle de spiritualité. Quand quelqu'un ne fait pas la volonté de Dieu, il est considéré comme un être mort. Parce que Dieu n'est pas en lui. Donc, il ne fera jamais de bien. Donc, Dieu a dit : j'ai fait l'homme à mon image.

Mais, l'image de Dieu en l'homme, c'est quoi ? C'est son Esprit. C'est son Esprit qui ne fait que du bien. Quand l'Esprit de Dieu est en toi, tu ne feras jamais du mal parce que Dieu est en toi. C'est l'ambassadeur de Dieu qu'on appelle l'Esprit en nous. Et c'est cet Esprit qui a séparé la mort et la vie.

Donc, Jésus est venu nous donner la vie. Le prophète Mahomet est venu donner la vie. Tous les prophètes sont venus nous donner la vie. Qu'est-ce qu' est la vie ? Parce que l'homme doit choisir la vie. L'homme doit être au service de la vie et non au service de la mort.

Dans votre livre vous avez écrit également le maître ne doit pas faire la volonté de l'élève mais ça doit être le contraire. Que voulez-vous dire par là ?

Vous savez que Dieu est notre père. Quand Jésus disait notre Père qui est aux cieux, c'est ce que le prophète Mahomet a répété. Donc, il est considéré comme le père.

Quand un père met un fils au monde, c'est le fils qui doit faire la volonté du père. C'est-à-dire quand le père dit, on va à gauche, le fils doit aller à gauche.

Mais, ce n'est pas le fils qui doit imposer sa volonté au père, c'est le contraire. Et quand un fils impose sa volonté à son père, c'est ce qu'on appelle dans la Bible, Satan. C'est-à-dire Satan voulait imposer son autorité à Dieu. Cela veut dire un mauvais fils.

Encore pourquoi, Dieu est maître ? Parce que la nature est une école, on dit l'école de la vie. Mais, quand on dit école de la vie, il y a des devoirs, il y a des leçons et il y a des exercices. Mais, Dieu est le maître. Ce n'est pas Dieu qui doit faire la volonté des élèves.

Donc, on prend simplement l'exemple de l'école. À l'école, ce n'est pas le maître ou le professeur qui fait la volonté de l'élève. Mais, c'est l'élève qui fait la volonté du maître et c'est comme ça, Dieu est notre maître suprême.

Et c'est pour cela, je dis qu'on a l'obligation de faire ainsi et celui qui ne fait pas la volonté de Dieu, c'est celui qu'on appelle le mauvais élève, qu'on appelle Satan qui est dans toute personne qui ne fait pas la volonté de Dieu.

Quel est votre commentaire sur la pandémie du covid 19 qui sévit actuellement dans le monde?

(Rires) ! Dieu sait faire les choses, on a déjà écrit un document. La pandémie qui sévit actuellement, c'est parce que les médecins d'aujourd'hui ne sont pas des psychanalystes. Donc, ils ne peuvent pas savoir ce qu'est un virus.

Le virus, c'est ce que Freud appelait l'instinct de mort qu'on appelle l'animosité. Cela rentre dans le spirituel. C'est-à-dire que toute personne qui mène une vie animale est dans un état viral. Et cela cause une névrose.

Et aujourd'hui, nous sommes dans un état névrotique. C'est cet état névrotique qu'on appelle virus simplement. Les médecins d'aujourd'hui ne peuvent plus maîtriser le coronavirus parce qu'il y a l'animosité, le règne animale.

C'est-à-dire que l'homme est en train de mener aujourd'hui une vie animale. C'est pour cela aujourd'hui, on combat pour que les gens sortent du règne animal parce que l'homme ne sait pas qu'il est animal dans la pensée. Et c'est cette mauvaise pensée qu'on appelle le virus.

Aujourd'hui, il y a la domination des faibles par les forts. Mais quand tu domines un faible, en fin de compte, il devient un parasite.

Et qui dit parasite, dit virus, et c'est une contamination. Regardez les enfants d'aujourd'hui, ils sont accros à la drogue, à l'alcoolisme, au sexe, tout cela, ce sont des états névrotiques, viraux.

C'est tout cela qu'on appelle virus corona. Parce que dans l'animosité, il n'y a pas d'éducation, de repère, c'est tout cela qu'on appelle le virus.

Louis Pasteur disait : "J'ai poursuivi le virus sans l'avoir vu". C'est parce que le virus est une onde négative, le virus est un électron, un mauvais génie, une animosité.

Votre livre révélation sur la paix de l'humanité, comment le définissez-vous ? Politique, philosophique ou religieux ?

C'est un livre philosophique, mais un livre spirituel parce que qui dit spirituel, dit philosophique. Parce que la philosophie prône la sagesse.

Vous savez, il est écrit quelque part dans la Bible, les Juifs cherchaient les miracles et les Grecs, la sagesse.

Donc, toute la connaissance de Dieu part d'eux, les Grecs, c'est-à-dire on ne peut pas entendre parler de la connaissance de Dieu sans parler des Grecs parce que ce sont les Grecs qui avaient la sagesse de Dieu. Mais, les Juifs, eux, ils ont le génie-créateur.

Le génie-créateur et la sagesse ne sont pas pareils. Le génie n'est pas la sagesse, c'est l'esprit qui est sage. Donc, l'esprit nous amène à la science et à la sagesse. Et le génie nous amène à la créativité. Il y a une nuance entre le génie et l'esprit.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.