Cote d'Ivoire: Violences postélectorales - Le GP-Paix appelle à la retenue

Face à la situation qui prévaut actuellement en Côte d'Ivoire, le coordonnateur par intérim du Gp- Paix a, au cours d'une déclaration faite le mercredi 11 novembre 2020 à Cocody les Deux-Plateaux, invité la classe politique ivoirienne à revenir à la table du dialogue afin de préserver les acquis.

« L'élection présidentielle 2020 est désormais derrière nous. Un nouveau président, en la personne de Alassane Ouattara a été reconnu vainqueur du scrutin par le Conseil constitutionnel, seul juge des élections en Côte d'Ivoire. Il faut maintenant renouer le dialogue et penser à l'avenir car, le peuple le désire ardemment et la Côte d'Ivoire en a besoin.

Le Groupement des partenaires politiques pour la paix (Gp-paix) attaché à la recherche de la paix se dispose à jouer pleinement son rôle reconnu dans la recherche du rassemblement de tous les Ivoiriens et invite la classe politique à revenir à la table du dialogue afin de préserver les acquis de la Côte d'Ivoire », a souligné Djé Amédée, Coordonnateur par intérim du Gp- paix.

Puis d'ajouter : «Le Gp-paix exhorte l'opposition radicale à surseoir à la création de quelques organes non-constitutionnels tels que le Cnt et l'appelle vigoureusement à la levée des mots d'ordre de désobéissance civile. Le Groupement des Partenaires Politiques pour la Paix, de l'opposition constructive et non-violente, résolument attaché à la paix, gage de tout développement durable, appelle tous les Ivoiriens à la retenue, au calme et à la sérénité ».

Djé Amédée a conclu : « C'est le vœu du Groupement des partenaires politiques pour la paix (Gp-paix) et, nous en sommes persuadés, celui du peuple épris de paix de la Côte d'Ivoire ».

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.