Sénégal: L'UNICEF appuie le Ministère de l'Education Nationale dans sa réponse au COVID-19 et accompagne la réouverture des établissements pour la nouvelle année scolaire

communiqué de presse

A l’occasion de la rentrée officielle des élèves en ce jeudi 12 novembre, marquant le début de la nouvelle année scolaire 2020-2021 pour près de 4 millions d’enfants, Mme Silvia Danailov, Représentante de l’UNICEF, participe à une visite de supervision de la rentrée scolaire au sein de plusieurs établissements de l’académie de Dakar avec M. Mamadou Talla, Ministre de l’Education Nationale.

Compte tenu du contexte de la COVID-19 et des protocoles sanitaires mis en place pour la rentrée scolaire, le Fonds des Nations-Unies pour l’Enfance (UNICEF) facilite actuellement la dotation de tous les établissements scolaires publics pour les niveaux élémentaire et moyen – soit 9,646 établissements – ainsi que de 1,765 structures préscolaires, et de 655 daaras, en kits d’hygiène, à l’échelle du territoire national. Ces kits d’hygiène incluent notamment des dispositifs de lavage de mains (3,074), des cartons de savons (27,942), et des flacons de gel hydroalcoolique (31,359) afin de contribuer à la sécurisation des environnements d’apprentissage pour tous, élèves comme enseignants, et de permettre une réouverture des écoles dans les meilleures conditions.

Ces appuis sont rendus possibles grâce au soutien financier de plusieurs partenaires parmi lesquels notamment le Partenariat Mondial pour l’Education (PME) et l’Agence Française de Développement (AFD), la coopération canadienne (AMC), et la coopération coréenne (KOICA). Plus de 2,000 établissements ont déjà commencé à bénéficier de ces appuis, lesquels continueront d’être déployés au cours des prochaines semaines. Ces dotations[1] viennent en complément des dotations déjà effectuées au mois de juin dernier, dans le cadre de la réouverture des classes d’examen, au bénéfice alors de 1,472 établissements et des 14 Centres Régionaux de Formation des Personnels de l’Education (CRFPE) du Sénégal.

La Représentante de l’UNICEF appelle à la mobilisation de toutes les forces vives de la Nation « afin que tous ensemble - Etat, collectivités territoriales, communautés, parents, enseignants, partenaires au développement - nous puissions permettre la réouverture des établissements dans le respect des protocoles mis en place avec les autorités sanitaires, et assurer à chaque enfant la possibilité de reprendre leur scolarité dans un environnement garantissant leur protection, leur bien-être, et leur plein épanouissement ».

Pendant les 8 mois qui se sont écoulés depuis la fermeture de l’ensemble des établissements scolaires (hormis la reprise partielle pour les élèves des classes d’examen intervenue au mois de juin), l’UNICEF a travaillé étroitement avec le Ministère de l’Education Nationale pour permettre le déploiement et l’extension des solutions d’apprentissage à distance visant à assurer la continuité pédagogique du plus grand nombre d’élèves - particulièrement les enfants les plus vulnérables et les plus affectés par la fracture numérique - , dans le cadre du dispositif national « Apprendre à la Maison ». A ce titre, l’UNICEF a permis notamment la mise en place d’un programme national d’enseignement par la radio, en collaboration avec le réseau national des radios communautaires (URAC), au bénéfice d’environ 1 million d’enfants, la reproduction de cahiers d’exercices et l’organisation de cours de soutien pendant les vacances au bénéfice de plus de 200,000 élèves, ainsi que l’accompagnement et la dotation de 360 élèves handicapés et de 275 élèves maitres en matériels technologiques adaptés.

« Le soutien au Ministère de l’Education Nationale a rapidement été une priorité pour nous », a expliqué Mme Silvia Danailov, Représentante de l’UNICEF, « compte tenu du fait que plus de 3.5 millions d’élèves ont été impactés par la fermeture des établissements scolaires, faisant ainsi courir le risque de faire sortir un nombre important d’enfants et de jeunes des dispositifs d’enseignement et d’apprentissage, et de voir la population d’enfants hors école – estimée déjà à 1.5 millions avant la crise – augmenter considérablement », a-t-elle indiqué, en soulignant les enjeux de la relance des services sociaux de base, du renforcement et de la diversification des dispositifs d’apprentissage à distance, et de la préservation du capital humain indispensable au développement du Sénégal.

A l’occasion de cette rentrée scolaire, l’UNICEF en appelle donc à la mobilisation et à la vigilance de toutes les forces vives de la nation afin que « tous les enfants puissent reprendre le chemin de l’école », etque « des mesures d’accompagnement et de soutien puissent être mises en place tout particulièrement au bénéfice des enfants les plus vulnérables, et notamment des filles, des élèves en difficulté d’apprentissage, et des élèves des ménages les plus pauvres et les plus affectés par l’impact socio-économique de la crise » a conclu Mme Silvia Danailov.

Plus de: Unicef

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X