Congo-Brazzaville: Livre - « Ma passion du social » de Nicolétha José Gatsé-Mabouéré

Paru aux éditions L'Harmattan, l'ouvrage « Ma passion du social, les sécrets d'une réussite » de cent quatre-vingt-trois pages est l'émanation d'une idée personnelle conçue par l'auteure pendant sa formation au diplôme d'État d'accompagnant éducatif et social (D.E.A.E.S.).

Ce livre est structuré en deux chapitres de deux et trois sections, à savoir Les fondements d'une aventure humaine voulue, comme premier chapitre avec pour sections : Les débuts d'une vie professionnelle nouvelle ; et Les principes du libre choix. Le chapitre II intitulé L'éthique du social et la promotion des valeurs de vie, contient trois sections : L'accompagnement en structure collective ; Prévenir l'exclusion sociale ; et Les types d'aides techniques en structure et à domicile.

Dans « Ma passion du social » , Nicolétha José Gatsé-Mabouéré analyse son lien affectif avec le « social » qu'elle exerce actuellement en France, en qualité d'accompagnante éducative et sociale (A.E.S.). Elle décrit son arrivée en métropole, son passage dans l'hôtellerie et parle avec force détails et pertinence de ses longues démarches, sa volonté et son dévouement à un métier qu'elle a toujours rêvé d'exercer ; tout en évoquant les motivations proches et lointaines de son choix, sa formation et les liens avec ses collègues.

Un exemple qu'elle souhaite voir se perpétuer, à l'avenir, par ceux ou celles qui désirent embrasser cette profession assez pénible, mais noble : le « social », impliquant ainsi l'accompagnement, la communication et l'aide qu'on apporte aux autres. Ce travail est une contribution utile et non négligeable à la formation et à l'accompagnement en structure collective.

Ceci étant, l'objet de ce livre a été donc de situer la place et le rôle que joue le social dans la vie d'une A.E.S. depuis sa phase théorique jusqu'à la pratique, à l'école comme en structure collective. Ce rôle est si primordial, qu'il revenait à l'auteure de lui donner toute son importance en mettant un accent particulier sur les acteurs qui contribuent à son développement, dont elle-même. « Mon parcours qui est celui d'une femme qui s'est battue, pour arriver à ce niveau après une formation digne et rigoureuse, m'a permis de comprendre combien ma passion pour ce métier est intacte, malgré les difficultés », écrit-elle.

En effet, l'auteure a bien voulu dire son attachement aux personnes, son altruisme et sa sagesse à toujours mieux faire, au travers d'un parcours que certains apprécieront après une lecture utile, minutieuse et laborieuse.

En Europe, l'idée du social remonte aux années de douleur qui ont fait naître les notions de charité exécutée par les chrétiens et les associations de bienfaisance... . Alors qu'en France, le social découle de l'émergence, au cours du XIXème siècle, du passage des biens appartenant à l'église au domaine public. Il s'agit de la sécularisation. La particularité ici est que dans ce pays, la loi dite de séparation (1905) qui crée un bureau de bienfaisance demeure un exemple de solidarité laïque pour toute l'Europe. « J'invite alors mes frères et sœurs à s'investir pour faire émerger le D.E.A.E.S. qui n'est qu'à ses débuts, et dont je fais partie de la toute première promotion », a lancé Nicolétha José Gatsé-Mabouéré.

Née à Brazzaville (Congo), Nicolétha José Gatsé-Mabouéré est titulaire d'un diplôme d'État d'accompagnant éducatif et social (DEAES) obtenu dans le Val-de-Marne, et détentrice d'un certificat en secrétariat bureautique de l'Office congolais d'informatique (OCI). Actuellement, elle exerce comme AES dans plusieurs établissements d'hébergement (Ehpad, Mas, Ime, Fam, etc.) de la région parisienne. Ses travaux portent sur l'aide à la personne, la restauration de l'autonomie et l'insertion sociale. « Ma passion du social, Les secrets d'une réussite » est vendu à 21 Euros, soit environ 13.700 FCFA.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.