Sahara Occidental: Guerguerat - Appel au calme et au respect du droit à l'autodétermination

(Photo d'archives) - Deux F-16 de la Royal Moroccan Air Force et deux F-16C Fighting Falcon du 555e Escadron de chasse expéditionnaire survolent le ciel du Maroc lors de l'exercice African Lion le 2 avril 2019. Community Verified icon

- Le président sud-africain et président en exercice de l'Union africaine (UA), Cyril Ramaphosa, a appelé jeudi à apaisement des tensions dans la région d'El Guerguerat, insistant sur le respect du plan de règlement du conflit au Sahara occidental qui prévoit un cessez-le-feu et la tenue d'un référendum autodétermination.

Après avoir été mis au courant de la tension croissante autour d'El Guerguerat à l'extrême sud-ouest du Sahara occidental, le président Ramaphosa demande d'"apaiser les tensions et de reprendre les négociations".

Le chef d'Etat sud-africain, a également demandé au secrétaire général de l'ONU "de nommer d'urgence un envoyé personnel au Sahara occidental pour s'attaquer à toutes les causes sous-jacentes des tensions et aider à trouver une paix durable dans cette région".

Depuis plus de trois semaines, des Sahraouis civils (hommes et femmes) représentant notamment des associations de jeunesse, des femmes, des travailleurs, d'organisations de défense des droits de l'homme et plusieurs ONG opérant dans le domaine socioculturel, observent des sit-in à différents endroits le long du mur de sable érigé par l'occupant marocain. Ils manifestent pour exiger notamment la fermeture définitive de la brèche illégale d'El-Guerguerat dans l'extrême sud-ouest du Sahara occidental.

Les manifestations, se veulent, selon les organisateurs, un moyen de faire face aux manœuvres et provocations marocaines et réclamer l'organisation du référendum d'autodétermination, l'objectif pour lequel a été créée la Mission des Nations unies au Sahara occidental (Minurso).

Aussi, les manifestants appellent à mettre un terme à la souffrance inacceptable du peuple sahraoui face au silence de l'ONU notamment dans les territoires occupées.

Ils exigent également le retrait immédiat des troupes marocaines des territoires sahraouis occupés et de dévoiler le sort des disparus ainsi que la libération de tous les prisonniers civils sahraouis détenus dans les geôles marocaines.

En effet, des médias ont révélé que "des mouvements militaires ont été observés et environ 200 soldats marocains se dirigent vers la région de Guerguerat dans une escalade inquiétante".

De son coté, le président de la Commission de défense du Sénat américain, James Inhofe, a fait état d'informations selon lesquelles "le Maroc envoie des forces militaires dans la région dans le cadre d'une escalade manifeste".

A La Une: Sahara Occidental

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.