Congo-Kinshasa: ART - Davina Ikundaka veut faire parler de son pays

interview

Mannequin et actrice, Davina Ikundaka est une jeune passionnée d'art, animée par l'envie de faire la fierté de la République démocratique du Congo, son pays, sur le plan continental qu'international. Nous l'avons rencontrée.

Parlez-nous de vos débuts en mannequinat et au cinéma .

J'ai débuté le premier à l'âge de 8 ans dans une structure dénommée « Dechris Business ». Je sentais la fougue du métier en moi. J'ai donc participé plusieurs fois aux concours liés au mannequinat. J'ai eu un parcours brillant en étant très jeune. Le désir a pris place, puis je suis devenue modèle. J'ai embrassé le 7e art il y a 5 ans. Mais déjà à l'école, j'étais là à faire du théâtre et jouer de la comédie. Mais c'est en 2015 que j'ai décidé de combiner les deux jusqu'à ce jour.

Vivez-vous de ce que vous faites ?

De ces deux casquettes jusque-là, j'arbore une passion. Bientôt, j'ai espoir de vivre de ça. Tout en restant réaliste sur les difficultés dont regorgent l'industrie de la mode et cinématographique en Afrique qui n'est pas encore au top comme sous d'autres cieux.

Quels sont les évènements qui ont scellé votre carrière ?

J'ai participé à plusieurs défilés au niveau national, j'ai aussi été sollicité pour plusieurs clips avec divers artistes congolais notamment pour les clips « Yo pe » et « Achour » avec Innoss'B, « Muasi y'a Congo » avec Dadju et Gaz, « Nako Bala yo » avec PJames, « Kende nayo » avec JC Kibombo.

J'ai travaillé aussi avec quelques photographes de la capitale pour des shoots sur différentes thématiques, puis tourné dans divers films à l'instar de « Mak'ila », « Kuba », « les aventures de Staliol », une série qui sera bientôt sur les écrans. Je suis dans de petites vidéos de gag en collaboration avec des humoristes sur les réseaux sociaux. Je suis dans quelques projets de films pour les jours à venir.

Comment faites-vous pour concilier vie publique et privée ?

Ce n'est pas facile ni évident mais j'y arrive avec beaucoup de disciplines. Il faut juste bien faire la part des choses, entre être modèle, actrice et redevenir Davina Ikundaka pour ma famille et mes amis.

Quelles ambitions nourrissez-vous dans ces deux secteurs ?

J'ai des projets qui restent encore très personnels pour le moment. Toutefois, je m'engage vraiment à donner le meilleur de moi. Je me concentre sur mon principal objectif : réussir et jouir de ces deux métiers et faire la fierté du pays au-delà de nos frontières.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.