Gabon: UN - Le successeur de Zacharie Myboto sera élu démocratiquement

13 Novembre 2020

L'Union nationale (UN) se veut une formation politique démocratique où l'alternance a le droit de citer. Ce parti de l'opposition gabonaise prépare son congrès qui pourrait avoir lieu les trois jours du dernier week-end du mois de novembre 2020 à Libreville, c'est-à-dire les 27,28 et 29. Les congressistes auront à designer en fin de ce mois, par voie des urnes comme ce fut le cas en juin 2016, leur nouveau président. Celui qui va succéder à Zacharie Myboto. Aussi, faut-il le rappeler, l'UN est le premier parti de l'histoire politique gabonaise à avoir investi un candidat à l'élection présidentielle par la voie des urnes en cette même année.

L'Union nationale (UN) serait-elle une école au sein de laquelle les valeurs démocratiques sont enseignées, au-delà du parti politique qu'elle est ? C'est la question que se posent plusieurs partisans de cette formation, qui se réjouissent quant à l'organisation du prochain congrès. L'organisation de ces rencontres qui auront lieu les 27, 28 et 29 novembre prochain, donneront la possibilité aux congressistes de renouveler la classe dirigeante de l'UN. « Ce serait un véritable challenge au sein de notre formation politique. La désignation de nos représentants par la voie des urnes serait encore une bonne leçon de démocratie à donner aux autres », s'écrie un militant.

Qui de Casimir Oye-Mba, de Jean Gaspard Ntoutoume Ayi, de Paul-Marie Gondjout et bien d'autres cadres de ce parti va succéder à Zacharie Myboto lors des probables primaires qui auront lieu au sein de ce parti politique de l'opposition ? Une autre question que soulèvent les membres de cette formation politique qui, pour certains, ont déjà une idée de qui voteront- ils. Aussi, faut-il le rappeler que ce serait une énième fois que l'UN va organiser des primaires. Lancien candidat à l'élection présidentielle de cette formation politique avait été désigné par la voie des urnes. C'est dans cette optique que l'ancien gouverneur de la Banque des États de l'Afrique centrale (BEAC) Casimir Oye-Mba avait remporté les primaires en juin 2016 avec 554 voix soit (87,79%) contre 68 (10,77%) pour Mike Jocktane et 6 pour Janvier Emegue Mengue, soit (0,95%). L'Union nationale avait démontré aux yeux du monde qu'elle incarnait en son sein, les marques de la pratique démocratique.

L'Union nationale co-fondée en février 2010 par Zacharie Myboto, Casimir Oyé, Pierre Claver Nzeng Ebome, Mba André Mba Obame et bien d'autres membres, se bat toujours pour une alternance au sommet de l'Etat. Cette formation politique de l'opposition gabonaise milite pour le changement de la classe dirigeante qu'elle estime avoir échoué dans leur gestion de la cité depuis 2009.

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.