Maroc: Coût de la dette - L'impact de l'abaissement par Fitch de la note du Maroc "reste limité" (Benchaâboun)

Rabat — L'impact de l'abaissement par l'agence Fitch Ratings de la note du Maroc sur le coût de la dette "reste limité" aux niveaux des primes de risque des obligations du Royaume sur le marché financier international, a souligné jeudi le ministre de l'Economie, des finances et de la réforme de l'administration, Mohamed Benchaâboun.

Dans sa réponse suite aux interventions des groupes et groupements parlementaires lors de la séance plénière relative au projet de loi de finances (PLF) au titre de l'exercice 2021 à la Chambre des représentants, M. Benchaâboun a cité en exemple la récente émission du mois de septembre, précisant que les primes de risque ont connu une hausse de 15 points de base (pbs) pour la première tranche d'une maturité de 5 ans et demi, et de 20 pbs pour la seconde tranche d'une maturité de 10 ans, ce qui correspond respectivement à 0,15% et 0,20%.

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.