Sénégal: Le pays en deuil - Un hashtag pour les disparus en mer

#LeSénégalEnDeuil
13 Novembre 2020

Lancé en début de semaine sur Twitter, #LeSénégalEnDeuil est un hashtag pour commémorer les disparus en mer qui tentaient l'émigration en Europe. Il s'est, par la suite, élargi à tous les réseaux sociaux.

Les Sénégalais se sont engagés ce vendredi 13 novembre dans une journée de commémoration de la disparition de leurs compatriotes en mer. Le hashtag est ainsi symbole de deuil national virtuel.

Plus de 400 Sénégalais auraient disparu dans leur péril menant vers l'Europe à en croire les chiffres avancés par l'Organisation internationale des migrations (OIM). Toutefois, les autorités sénégalaises ont nié ce chiffre.

Ainsi, le hashtag #LeSénégalEnDeuil répond en quelque sorte au « silence des autorités ». « Nous jeunesse sénégalaise avons décidé d'organiser une journée de deuil et de prière ce vendredi pour les victimes de l'immigration clandestine », peut-on écouter sur une vidéo diffusée sous le hashtag #LeSenegalEnDeuil.

Ces jeunes quittent nos terres pour une meilleure vie car ils considèrent que cette dernière n'a pas de valeur au Sénégal, quitte à devoir la perdre en mer 💔 #SenegalEnDeuil #Senegalimmigration #DeuilNationalSN #WhatshappeninginSenegal pic.twitter.com/b2hAq3dUUM

- Bic Rouge 🇸🇳 (@Bic__Rouge) November 11, 2020

Le programme de ce vendredi est établi comme suit: changer toutes les photos de couverture et celles de profil pour mettre l'image accompagnant le hashtag.

A 20h, une minute de silence numérique sera observée et les initiateurs exhortent les internautes à ne publier que les contenus relatifs au deuil.

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.