Cameroun: Coopération Cameroun-Suisse - Pietro Lazzeri s'en va

Le diplomate suisse a fait ses adieux au ministre des Relations extérieures, Lejeune Mbella Mbella, hier.

Au terme d'un séjour de trois ans au Cameroun, l'ambassadeur de la Confédération helvétique, Pietro Lazzeri, a fait ses adieux hier au ministre des Relations extérieures, Lejeune Mbella Mbella. Au cours de cet ultime entretien où la joie de rentrer chez soi se mélangeait avec la mélancolie de quitter des collègues, le Minrex et le diplomate suisse ont passé en revue les principaux aspects de la coopération bilatérale, riche et multiforme entre les deux pays. Ils ont surtout apprécié les fruits issus du travail abattu pendant ces années, ainsi que celles antérieures. « Le Minrex a reparcouru notre relation bilatérale, ainsi que le travail abattu par moi-même et mon équipe. De mon côté aussi, j'ai pris en examen différents secteurs », a déclaré l'ambassadeur. Lequel examen lui permis d'évoquer la place stratégique que le Cameroun occupe désormais dans la sous-région : « Nous avons doublé nos effectifs diplomatiques en faisant de Yaoundé un hub régional dans les domaines de la sécurité, de l'aide humanitaire et la promotion de la paix en Afrique centrale ».

Celui qui a présenté ses lettres de créances au président de la République, Paul Biya, en décembre 2017, a remercié l'Etat du Cameroun à travers le Minrex pour l'excellente collaboration dont il a bénéficié. Pietro Lazzeri a ensuite émis le souhait de voir cette relation s'intensifier dans le futur. Bien plus, il a promis que son pays ne ménagera aucun effort pour continuer à soutenir, « avec enthousiasme », le Cameroun dans les domaines tels que « l'économie, la migration, la promotion de la paix et l'aide humanitaire. »

La coopération entre Yaoundé et Berne est créditée de nombreuses réalisations dans plusieurs secteurs. On peut, entre autres, citer la mise sur pied de l'Institut des Relations internationales du Cameroun (Iric), l'appui au programme de réforme du système de formation des professionnels des affaires sociales et le financement des projets agricoles. D'ailleurs, à ce niveau, « les besoins du Cameroun et l'expertise suisse se sont rencontrées », a souligné le diplomate suisse. Cette coopération est aussi présente dans le domaine des infrastructures routières et hydroélectriques, ainsi que dans les projets d'adduction d'eau potable dans plusieurs localités du pays. Non sans oublier l'assistance humanitaires apportée aux populations de l'Extrême-Nord, de l'Est, du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.