Maroc: El Guergarate - Après avoir fait preuve de retenue, le Maroc a décidé d'agir (portail sénégalais)

Dakar — Après avoir fait preuve de patience et de retenue, le Maroc a décidé d'agir pour libérer le poste de Guergarate reliant le Maroc à la Mauritanie, bouclé depuis le 21 octobre dernier par les milices du polisario malgré les injonctions de l'ONU, écrit vendredi le site d'information sénégalais "guissafrica.com".

"Le no mans land de Guergarate a été nettoyé des milices du Polisario dans la nuit de ce jeudi à vendredi par les Forces Armées marocaines sans coup férir", indique le portail électronique, rappelant que le polisario avait bouclé la zone depuis le 21 octobre dernier et ce, "malgré les injonctions de l'ONU qui lui a demandé de quitter les lieux mais il s'est entêté".

Au matin de ce vendredi, la milice du polisario "s'est réveillée sur un coup de tonnerre". Après avoir pris la communauté internationale à témoin, quant aux provocations des milices du polisario qui méprisent les injonctions répétitives de l'ONU, les autorités marocaines ont décidé d'agir.

Dans la nuit du jeudi à ce vendredi, les FAR ont mis en place un cordon de sécurité au niveau de ce poste frontalier, souligne le site électronique, ajoutant que pris au dépourvu, les éléments du polisario n'ont eu d'autre choix que de décamper. A 8h55, ils ont mis le feu aux tentes dressées à 2,5 km au sud du poste frontalier marocain. A bord de leurs véhicules, les éléments armés du polisario "ont pris la fuite en direction de l'Est".

Le calme est revenu dans cette zone, 15 minutes plus tard. A 9h10, en effet, l'équipe onusienne déployée dans cette zone a quitté la zone tampon pour rejoindre le poste marocain d'El Guergarate, poursuit la même source.

Et de rappeler que c'est le mercredi 21 octobre qu'une cinquantaine de membres du Front Polisario avait débarqué en force, armes en bandoulière et s'est attelée à ériger un barrage de fortune fait de pierres et de pneus disposés de manière à couper la route reliant les deux pays.

"Présentes sur place, les forces de la Minurso ont cherché à convaincre les hommes du Polisario de renoncer à ces actions qui ont pour effet d'obstruer la circulation civile et commerciale sur la frontière. Vaine tentative", informe le site d'information.

Face à cette situation qui pouvait devenir explosive, le Maroc a saisi l'ONU qui lui a demandé en retour de faire preuve de patience, peut-on encore lire.

Pour rappel, écrit "guissafrica.com", le Maroc avait immédiatement alerté et régulièrement informé de ces développements gravissimes, le Secrétaire Général de l'ONU et les hauts responsables onusiens, notant que le Maroc avait également pris à témoin les membres du Conseil de Sécurité et la Minurso, ainsi que plusieurs États voisins.

Le site sénégalais ajoute le Maroc a accordé tout le temps nécessaire aux bons offices du Secrétaire Général des Nations Unies et de la Minurso, afin d'amener le "polisario" à cesser ses actions déstabilisatrices et quitter la zone tampon de Guergarate.

Des appels qui sont tombés dans l'oreille d'un sourd car le polisario veut continuer ses agissements dans la zone, et le Maroc ne se laissera pas faire, conclut le portail électronique.

A La Une: Maroc

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.