Togo: Une réputation de pays réformateur

14 Novembre 2020

La Millennium Challenge Corporation (MCC) a publié son verdict annuel des pays en développement. Il fait apparaître les progrès de certains pays africains, comme le Cap-Vert et le Togo, en matière de réformes économiques, politiques et sociales, indique samedi 'New African'.

Le Togo se situe à la 2e place des pays les plus vertueux. Sa réputation de pays réformateur n'est pas usurpée, semble conclure le MCA : les huit indicateurs économiques sont au vert ! Régulation, politique commerciale, création d'entreprise, facilités pour les start-up, etc.

En matière politique, le jugement est plus nuancé, en dépit d'un excellent score sous le critère de la liberté d'information. Il reste quelques petits progrès à faire au Togo en matière d'efficacité des politiques publiques, ainsi qu'en matière de droits politiques.

Du côté des droits civils, le Togo est salué pour sa politique éducative, notamment envers les jeunes filles. En revanche, les critères de santé sont plus défavorables. Un « score » de quinze indicateurs validés sur vingt, donc, contre quatorze l'an dernier.

En satisfaisant pour la cinquième année consécutive aux trois enjeux d'éligibilité du MCC (économie, politique, humain), le Togo devrait conforter son positionnement vers ce programme qui lui ouvre droit à davantage de ressources financières, souligne le magazine.

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.