Afrique du Nord: La Tunisie, frappée par une grave crise économique, rouvre sa frontière avec la Libye

Fermée mi-mars en raison de la pandémie, le poste-frontière entre la Tunisie et la Libye a de nouveau laissé passer véhicules et piétons samedi. Les vols entre les deux pays doivent reprendre ce dimanche. Cette ouverture est une bouffée d'oxygène pour la Tunisie frappée de plein fouet par une grave crise économique.

De Tataouine à Médenine, de Zarzis à Ben Guerdane, l'économie du Sud tunisien est directement liée au commerce avec la Libye voisine. L'économie informelle, principale activité de la région, s'est effondrée aux derniers jours de l'hiver dernier, plongeant dans la misère des milliers de familles.

Cigarettes, téléviseurs, téléphones, médicaments, carburant... les produits achetés en Libye inondent habituellement les marchés du Sud tunisien où ils sont revendus quelques dinars supplémentaires.

La levée des barrières à Ras Jedir va permettre aux fruits et légumes tunisiens d'alimenter de nouveau les étals des marchés libyens. Un débouché vital pour les producteurs agricoles.

Le secteur touristique, à genoux, espère aussi glaner quelques retombées. À Tunis, les hôtels haut de gamme misent sur l'arrivée de ressortissants libyens à la recherche de soins médicaux ou en voyage d'affaires quand les établissements côtiers, dont plus de la moitié a dû fermer, espèrent remplir des carnets de réservations désespérément vides, par l'arrivée de clients fuyant les tensions.

Les échanges commerciaux entre les deux pays, qui devaient atteindre trois milliards de dollars cette année, ont été très lourdement impactés par ces huit mois de fermeture.

L'ouverture des frontières est assortie d'un protocole sanitaire très strict dont la présentation d'un test PCR négatif. Un centre de quarantaine a été mise en place dans le Sud tunisien.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.