Burkina Faso: Zeph , l'homme idéal pour la population du Nord

15 Novembre 2020

Le candidat à l'élection présidentielle de l'Union pour le progrès et le changement (UPC) , Zéphirin Diabré, a rencontré ses militants de la région du Nord, le jeudi 12 novembre 2020 à Ouahigouya. Il leur a promis l'union sacrée des files et fils du pays.

Le candidat de l'Union pour le progrès et le changement (UPC), Zéphirin Diabré, a dévoilé son programme de société aux populations de la région du Nord, le jeudi 12 novembre 2020 à Ouahigouya.

Venus des quatre provinces ( Lorum, Passoré, Zondoma et Yatenga) et des 13 communes de la région, les militants et sympathisants de l'UPC ont répondu à l'appel de leur candidat.

Trente minutes durant, le candidat à l'élection présidentielle a tenté de convaincre son électorat à voter utile. « Ce vote utile c'est moi. Ne commettez pas l'erreur de 2015 », a-t-il insisté. Pour lui, cette foule à la place de la Nation est la preuve que les population du Nord ne feront plus l'erreur.

« Elles vont voter le parti du lion car c'est le candidat idéal pour le Burkina Faso », a -t-il declaré. D'entrée de jeu pour expliquer son programme, Zéphirin Diabré a soutenu que la problématique de l'insécurité est inscrite en premier lieu.

Son objectif est d'abord d'unir tous les filles et fils de la Nation. « Il n'est pas question de gérer un pays en laissant d'autres compatriotes hors du pays. C'est d'ailleurs cela qui a entraîné l'insécurité grandissante au Burkina Faso», a-t-il souligné.

C'est pourquoi, il a promis une fois les clés de Kosyam en main, de travailler à bouter hors de ce pays l'insécurité. « C'est ensemble qu'on y arrivera », a-t-il ajouté. Egalement, il compte mettre en place une Chambre de la chefferie coutumière à l'image de l'Assemblée nationale.

« Son rôle sera d'aider à régler les problèmes de l'heure, veiller à la bonne gestion du pays », a-t-il expliqué.

M. Diabré, pour venir en aide aux femmes, a promis créer une banque uniquement pour elles en vue de leur accorder des crédits pour mener des petites activités génératrices de revenus. « La femme est et restera le pilier de la famille.

Alors si elle est économiquement indépendante, c'est toute la famille, partant la société qui en bénéficie », a-t-il étayé. Pour ce qui est de l'employabilité des jeunes, le candidat compte créer des centres de formation et octroyer des financements pour ceux qui ont des projets de commerce.

« Le pouvoir actuel a scellé les offres d'emplois en témoigne le nombre réduit de recrutement aux concours directs de 2020. En me faisant confiance, je vais résoudre ce problème », a-t-il martelé.

Un coup KO pour l'UPC

Au regard de tout cela, le représentant des jeunes du Nord, Somaila Zida, a estimé que l'heure du vrai changement a sonné.

Il en appelle donc à toute la population de la région à déployer tous les moyens politiques pour que la région soit la première du pays en termes de pourcentage de celles qui ont plus voté pour l'UPC aussi bien à la présidentielle qu'aux législatives au soir du 22 novembre.

« Le président Zéphirin marquera d'une pierre blanche l'histoire du pays car il est venu pour révolutionner l'éducation, l'agriculture, l'industrie et l'économie.

C'est le lion de la renaissance », a indiqué M. Zida. Il a, par ailleurs, souhaité « un coup KO » pour lui. C'est un candidat qui se dit confiant.

Avant le meeting, Zéphirin Diabré a été reçu en audience par Naaba Kiiba, roi du Yatenga. Il dit être allé solliciter ses bénédictions pour la bonne tenue des élections et surtout la sécurité au pays.

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.