Madagascar: Concert de Nomcebo - Deux poids deux mesures, les artistes malgaches marginalisés

La semaine dernière a eu lieu dans plusieurs villes de Madagascar, les concerts de Nomcebo, l'artiste Sud-africaine, l'interprète de la célèbre chanson, « Jerusalem ».

La frontière malgache s'est ouverte uniquement pour accueillir cet artiste international. Son arrivée a regroupé des milliers de personnes. Le public en liesse, sans souci, a totalement oublié que la guerre contre la pandémie de COVID-19 est loin d'être achevée. Accueillie comme une reine, Nomcebo est tellement enthousiaste qu'elle a oublié de respecter les mesures sanitaires. La star sud-africaine a pris les mains du public. Emportée par la foule.

Certes, les évènements culturels sont autorisés, mais le nombre de spectateurs est limité à 200 personnes. Pourtant, la ravissante Nomcebo a rencontré des milliers de ses convaincus lors de sa prestation samedi dernier. Cette situation n'a pas laissé indifférents plusieurs chanteurs malgaches. Big Mj, qui a appris que son concert est annulé, ne cache pas son ressentiment. « Je suis confus. J'ai respecté les règles, alors qu'on a annulé mon concert » a-t-il affirmé.

En effet, les fans du patron de BJ Label sont également attristés face à la décision de l'autorité locale. « Cela faisait longtemps que nous n'avions pas vu Big Mj sur scène. C'était une occasion pour nous de le voir en live. Mais le destin a choisi autrement » a attesté un inconditionnel.

Les réseaux sociaux en parlent. Le sujet suscite des polémiques. Il y a ceux qui disent même que les artistes étrangers sont favorisés au détriment des chanteurs malgaches. Sous un autre angle, les musiques « vita gasy » ne font pas le poids face à « Jerusalem »qui a fait danser le monde entier ! Pourtant, La chanteuse n'est que de passage à Madagascar. Et sûrement les organisateurs de l'évènement inviteront des chanteurs malgaches lors des fêtes de Noël et de la fin d'année ainsi que le Nouvel An. Les artistes malgaches sont-ils le dernier recours pour se remplir les poches ?

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.