Sénégal: Lamine Ba - «Il n'y a jamais eu de retrouvailles entre Wade et Macky»

16 Novembre 2020

Invité de l'émission Objection de la radio Sudfm (privée) hier, dimanche 15 novembre, Lamine Ba, le président de la Fédération nationale des cadres libéraux, a annoncé le retour de l'ancien parti au pouvoir, le Pds, sur le terrain politique.

Face à notre confrère Baye Omar Guèye, le patron des cadres libéraux, déplorant une régression de la démocratie sénégalaise, a annoncé que le Pds est plus que jamais déterminé à « se battre fermement et sans compromission pour que le Sénégal puisse devenir une démocratie ».

« Nous sommes dans une opposition que nous assumons avec fierté, dignité et responsabilité, qu'elle soit radicale ou pas, nous cherchons à être objectif, responsable.

Donc, radical ou pas, ce qui est clair c'est que le Pds ne partage pas la vision économique du président Macky Sall pour développer le Sénégal », a-t-il martelé.

Loin de s'en tenir là, Lamine Ba a par ailleurs rejeté toute thèse de retrouvailles entre son leader, le président Abdoulaye Wade et son prédécesseur, l'actuel chef de l'Etat, Macky Sall.

Répondant à une interpellation par ailleurs de notre confrère sur l'état des lieux de la première rencontre depuis 2012 entre les deux hommes le vendredi 27 septembre à Dakar 2019 dernier, lors de la prière inaugurale de la mosquée Massalikoul Djinane, suivie d'une deuxième rencontre le 12 octobre de la même année au Palais présidentiel, le président de la Fédération nationale des cadres libéraux est formel en disant qu'«il n'y a jamais eu de retrouvailles entre le Pds et l'Apr ou entre les présidents Wade et Macky Sall ».

Poursuivant son propos, Lamine Ba précise que « ce qui s'était passé, c'est une rencontre, organisée dans le cadre de la cérémonie d'inauguration de la grande mosquée Massalikoul Djinane ». «Il faut mettre les choses dans leur contexte, ils se sont rencontrés à Massalikoul Djinane.

Wade y était en sa qualité de talibé membre de la tarikha Mouride, Macky Sall en sa qualité de président de la République.

Le khalife général des mourides, Serigne Mountakha, considérant que c'est une relation de père à fils qui est anormal s'est évertué à la rendre normale, c'est de là qu'est née la promesse.

Macky Sall étant président de la République, il a été convenu que Wade devait aller en premier » a ajouté le responsable libéral avant d'insister. « Cela ne veut pas dire une retrouvaille qui suppose que des gens étaient ensemble or, depuis 2012, nous n'avons jamais été ensemble avec Macky Sall ».

Se prononçant également sur la main tendue par le Pds aux autres partis de l'opposition en vue de la formation d'un large Front, Lamine Ba explique que le Pds a envisagé de mettre en place cette plateforme pour mener la bataille autour des questions qui portent sur un intérêt national ».

« Au Pds, nous sommes convaincus qu'il y a des questions qui portent sur un intérêt national à savoir : l'organisation des élections transparentes, le respect du calendrier républicain, le rétablissement des libertés et droits confisqués par le régime de Macky Sall, le retour à une démocratie stable, normal sans quoi, on saurait parler de démocratie et développer une vision économique prospère, ce combat ne peut être mené par un seul parti politique ».

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.