Sahara Occidental: L'USFP a adressé plus de 160 lettres à des organisations socialistes mondiales sur les derniers développements de la situation au Sahara marocain

Rabat — L'Union socialiste des forces populaires (USFP) a adressé plus de 160 lettres à l'Internationale socialiste, à l'Alliance progressiste et à divers partis sociaux-démocrates de par le monde, dans lesquelles le Parti revient sur les derniers développements de la situation au Sahara marocain.

Ces missives interviennent suite à la récente intervention pacifique des Forces armées royales (FAR) pour sécuriser le passage d'El Guerguerat en vue de garantir la circulation des marchandises et des personnes, indique l'USFP dans un communiqué lundi.

Dans ses correspondances, l'USFP a souligné le caractère pacifique de l'intervention marocaine et sa conformité avec la légalité internationale, relevant que cette opération respecte pleinement l'accord de cessez-le-feu.

Le Parti a épinglé les différentes violations et provocations continues du "polisario" le long de la zone tampon, notamment au niveau de la région d'El Guerguerat, où le front séparatiste tient depuis 2016 à mobiliser un certain nombre de ses milices en vue de couper la zone frontalière avec la Mauritanie et bloquer les mouvements et les flux de marchandises entre les deux pays, ajoute la même source.

"L'USFP a également évoqué les différentes mesures juridiques prises par le Maroc face à l'entêtement et le banditisme du polisario et ses tentatives de changer le statu quo", notant par ailleurs que le Royaume du Maroc "a toujours consulté avec l'Onu et son Secrétaire général et certains pays au Conseil de sécurité, en plus des pays voisins, dans le cadre de ses efforts visant à préserver le cessez-le-feu et adopter les moyens pacifiques pour neutraliser les éléments du polisario", relève le communiqué.

Devant l'échec des Nations Unies à imposer le respect des accords conclus entre la Minurso et le polisario et après avoir informé le Secrétaire général de l'Onu et la mission onusienne, le Maroc a été contraint de mener une opération militaire pacifique pour rouvrir le passage frontalier à la circulation des biens et des personnes, et ce sous le contrôle entier de la Minurso, ajoute la même source.

Le Parti a aussi présenté une explication détaillée des mobiles derrière l'insistance du polisario à bloquer le passage d'El Guerguerat, soulignant qu'il s'agit-là d'une tentative de l'Algérie visant à camoufler son échec à peser dans les dossiers libyen et malien en utilisant le polisario en tant qu'outil pour exécuter son agenda dans la région.

Le polisario a tenté aussi de viser l'économie mauritanienne et l'ouest africain et paralyser le flux d'exportation et d'importation dans la région comme il a essayé d'altérer le référentiel du conflit comme il est décrit dans les résolutions du conseil de sécurité, de conflit régional à conflit bilatéral.

De son côté, la Jeunesse Ittihadia a adressé des lettres à plus de 80 organisations de jeunesse affiliées à l'Internationale de la Jeunesse socialiste dans lesquelles elle est revenue sur les différents aspects de la situation dans le Sahara marocain et a défendu la justesse de la cause nationale, conclut le communiqué.

A La Une: Sahara Occidental

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.