Congo-Kinshasa: L'homme d'affaires Dan Gertler contre-attaque face à des accusations de corruption

Alors que certains de ses partenaires sont poursuivis ou lourdement condamnés pour des faits de corruption en République démocratique du Congo (RDC), l'homme d'affaires israélien Dan Gertler contre-attaque. Il s'est exprimé, ce lundi 16 novembre, face aux Congolais dans une vidéo. Il leur promet de pouvoir prendre des parts dans les royalties de la mine de Metalkol.

Dan Gertler a été mis sous sanctions des États-Unis, depuis 2017, et formellement accusé ces dernières semaines par la justice américaine d'avoir payé des pots de vin à des officiels congolais.

Ce lundi, toute la presse avait été conviée pour assister à une conférence de presse à Kinshasa. Finalement, celui que l'on surnomme l'ami de Joseph Kabila s'est exprimé par vidéo et en anglais.

Il jure avoir investi, en vingt ans, plus de 10 milliards d'euros dans le secteur minier de la RDC, ce que des ONG congolaises et internationales contestent.

« Je me considère moi-même comme Congolais. J'ai passé la plupart de mon temps, ces vingt-trois dernières années, en RDC. Personne ne comprenait ce qu'on y faisait et on me demandait : Monsieur Gertler, pourquoi investir autant ? Pourquoi sur des investissements de long terme ? ».

Accusé d'avoir corrompu des officiels congolais dans un récent jugement de la justice américaine contre la filiale africaine du fond d'investissement Och Ziff, Dan Gertler promet aujourd'hui aux Congolais de les faire profiter d'un partenariat transparent sur les royalties versées sur chaque tonne exportée de la mine Metalkol.

« Avec l'aide de Dieu, nous sommes arrivés à un point aujourd'hui où nous allons pourvoir partager la richesse des mines de cobalt et de cuivre de la RDC. Tous les Congolais qui deviendront nos partenaires seront payés pour chaque tonne exportée. C'est une première dans l'histoire, que des citoyens congolais pourront bénéficier directement des richesses du Congo ».

Selon l'Africa Progress, une fondation dirigée par Kofi Annan, Metalkol c'est une mine à Kolwezi et d'autres concessions que l'Israélien Dan Gertler aurait obtenues pour près de 64 millions de dollars et revendues dix fois plus chères à la compagnie kazakh ENRC.

A noter que Dan Gertler n'a pas précisé les modalités de ce partenariat qu'il dit offrir aux Congolais. Son service de communication a assuré que les précisions seraient données dans les prochains jours. Il dit avoir payé près de 83 millions de dollars pour Metalkol.

Ces royalties avaient été vendues par la Gecamines, la compagnie minière d'État, en 2017 à Dan Gertler sous couvert d'une société écran basée dans les Îles Vierges britanniques, Multree limited, pour 55 millions de dollars.

Lucha et Filimbi manifestent

À l'extérieur, des membres des mouvements citoyens, Lucha et Filimbi, manifestaient. Le docteur Jacques Issongo, militant de la Lucha, explique le pourquoi de cette manifestation.

Nous avons décidé de manifester aujourd'hui parce que nous pensons que Dan Gertler est un voleur économique. Il a pillé la RDC avec son ami Kabila [... ]. C'est pour nous un motif essentiel pour qu'il ne puisse plus avoir des marchés en RDC et aussi pour exiger l'ouverture des enquêtes sur ses avoirs.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.