Afrique: Covid-19 - Rentrée des classes en Mauritanie après neuf mois de suspension

En Mauritanie, plus de 900 000 élèves ont repris les cours ce lundi 16 novembre au titre de la rentrée scolaire 2020-2021. Une rentrée scolaire qui intervient en période de pandémie du coronavirus. La crise sanitaire avait entraîné une suspension des cours durant de neuf mois.

La rentrée scolarie aurait dû se faire le 2 octobre dernier.

A Nouakchott, les responsables des établissements scolaires disent avoir pris toutes les mesures de sécurité sanitaires pour les élèves et les enseignants. Le dispositif sanitaire, a été mis en place à l'entrée de chaque établissement.

C'est notamment le cas dans la cité scolaire Le Sahel où RFI s'est rendu. Ana, douze ans, nous énumère les règles sanitaires à respecter, tandis que le directeur de l'établissement primaire fait le détail des équipements : lavabos, savon, gel hydroalcoolique, distanciation....

Le secrétaire général du syndicat de l'enseignement, Sidi Idoumou Boudidé, dénonce l'insuffisance des conditions sanitaires dans les régions de l'intérieur : seul dispositif selon lui quelques masques distribués aux enseignants mais rien pour les élèves.

Le ministre de l'Education nationale soutient au contraire que le gouvernement a pris toutes les dispositions nécessaires pour faire face à la pandémie dans toutes les écoles.

A La Une: Mauritanie

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.