Egypte: Les deux premières factures électroniques de l'histoire de l'Egypte exposées au Président Al-Sissi

Les deux premières factures électroniques de l'histoire de l'Egypte ont été exposées lundi, 16 nov, au Président Abdel Fattah Al-Sissi, a déclaré le ministre des Finances, Mohamed Maait, lors d'une conférence de presse tenue à l'occasion du lancement de la première phase du système de facturation électronique.

Les deux factures, a-t-il précisé, appartiennent aux compagnies "El-Sabbaghoune el-Mottahidoune" (Teinturiers unis) et à la compagnie "Zahrane Group" pour les appareils électroménagers.

La plateforme électronique, mise en oeuvre en collaboration avec de grandes entreprises internationales, constitue un nouveau passage vers une "Egypte numérique", faisant partie du projet national de modernisation et de dématérialisation du système de gestion fiscale, a indiqué le ministre.

Selon lui, l'application de la facturation électronique a plusieurs avantages pour les contribuables dont la facilité de l'examen fiscal des compagnies, en un temps très court, l'examen électronique des factures de ventes et d'achats, la possibilité de l'examen à distance des mesures de récupération de taxes ainsi que le dépôt des déclarations fiscales.

M. Maait a signalé que des mesures juridiques seraient prises contre les compagnies qui ne rejoindraient pas le système de facturation électronique, selon les dispositions de la loi unifiée des procédures fiscales.

L'Egypte fait partie des premiers pays au niveau de l'Afrique et du Moyen-Orient qui appliquent la facturation électronique, dont la première phase obligatoire a été lancée hier dimanche, a-t-il fait savoir.

Plus de: Egypt Online

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.