Congo-Kinshasa: Travail des enfants - L'Unicef et ses partenaires mobilisent des fonds pour lutter contre le fléau

Une jeune fille à l'orpaillage.

L'Unicef en partenariat avec la Global Battery Alliance (GBA) entend mobiliser au cours de trois prochaines années vingt et un millions de dollars américains auprès des partenaires publics et privés pour s'attaquer aux causes du travail des enfants.

La somme à mobiliser sera gérée par l'Unicef. Elle permettra à cette agence de l'ONU de financer une série d'initiatives visant à s'attaquer aux causes profondes du travail des enfants dans les communautés minières en République démocratique du Congo (RDC).

Les activités de prévention et de réduction du travail des enfants dans le secteur minier seront mises en œuvre en collaboration avec le gouvernement et les organisations de la société civile en RDC dans les communautés minières de la ceinture de cuivre de la RDC dans les provinces de Lualaba et du Haut-Katanga.

Selon l'Unicef, cette initiative est alignée sur les priorités nationales de développement de la RDC et soutient la réalisation des objectifs de développement durable. Le fonds soutiendra les initiatives menées par le gouvernement et la société civile pour renforcer les services sociaux de base, y compris l'éducation, la santé et l'enregistrement des naissances. Il renforcera également les capacités des travailleurs sociaux à identifier et prendre en charge les enfants qui sont affectés par les opérations minières et soutiendra le renforcement des systèmes de protection sociale dans les communautés minières.

S'attaquer aux problèmes qui affectent les enfants et leurs familles dans la chaîne d'approvisionnement des batteries est un effort multipartite et multisectoriel. Atteindre ces résultats pour les enfants nécessitera le soutien et l'engagement de toutes les parties prenantes à travers la chaîne d'approvisionnement du cobalt.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.