Burkina Faso: Les partis politiques à Dédougou, confiants

CDP : les militants du Kadiogo en ordre de bataille pour un «Changement générationnel»
17 Novembre 2020

Le secrétaire national chargé de l'administration de l'UPR, Kalifa Paul Boué, se dit confiant quant à la victoire de son parti au soir du 22 novembre 2020.

La campagne pour les élections législatives et présidentielle débutée le 31 octobre 2020 bat son plein. Le 15 novembre 2020, soit à une semaine de l'élection proprement dite, nous avons fait le tour des sièges de certains partis politiques en lice à Dédougou pour prendre le pool de la campagne.

La ville de Dédougou est calme, ce dimanche 15 novembre 2020. C'est aux abords des Eglises qu'on constate la présence de foules. Dans la matinée, aucun parti politique ne tenait de meeting et le seul parti qui nous avait été annoncé, a annulé en dernière minute sa rencontre.

Dans la cité de Bankuy, les lieux publics, les ronds-points et même les arbres sont pris d'assaut par les candidats qui y ont affiché des banderoles de différents formats. Au niveau des sièges des partis politiques, l'ambiance varie d'un Quartier général (QG) à un autre.

Les sièges de nombreux partis politiques visités sont quasi vides. Les rares personnes trouvées sur les lieux ont laissé entendre que les responsables sont allés en campagne à la conquête de l'électorat. Le siège du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) quant à lui, grouille de monde.

Là également, des jeunes présents sur les lieux nous ont laissé entendre que les responsables sont sur le terrain.

Au siège du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), c'est le responsable de la campagne provinciale du Mouhoun, Krassi Tiéné, par ailleurs candidat, tête de liste que nous avons trouvé sur les lieux, entouré de certains de ses camarades.

Pour le directeur de la campagne provinciale du CDP, Krassi Tiéné, tout se passe bien au sein de la province.

Pour lui, son parti depuis l'ouverture de la campagne, a organisé des campagnes de proximité et des meetings provinciaux en lieu et place des meetings régionaux. Il se dit confiant quant à la victoire de son parti qui présente des candidats aux législatives et à la présidentielle.

« Nous comptons sur des militants réels », a dit le directeur de la campagne du CDP de la province du Mouhoun.

L'optimiste quant à leur victoire aux législatives comme à la présidentielle est partagé par Kalifa Paul Boué, secrétaire national chargé de l'administration de l'Union pour la république (UPR) et par l'une des responsables des femmes du Parti pour le développement et le changement (PDC), Mme Mouyé Prisca Sangaré.

Pour M. Boué, son parti s'est toujours préparé dès le lendemain d'une campagne pour affronter la prochaine échéance électorale.

A une semaine de la fin de la campagne pour les élections législatives et présidentielle, la ville de Dédougou, chef-lieu de la Boucle du Mouhoun, est restée calme et aucun incident n'a été pour le moment signalé.

La population vaque tranquillement à ses occupations tandis que les partis, eux, essayent tant bien que mal d'animer la ville à la conquête de l'électorat dans un esprit de fair-play.

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.