Rwanda: Pour se transformer en hub financier international, Kigali fait appel à l'Ivoirien Tidjane Thiam

Kigali — Le pays des mille collines connaît, depuis près de deux décennies, une des croissances économiques les plus spectaculaires au niveau mondial, avec un taux moyen de 8% entre 2000 et 2019.

Bien positionné au palmarès africain de "Doing Business" grâce à son climat propice aux affaires, le Rwanda s'est donné pour objectif de se transformer en hub financier international en tirant parti de son attractivité économique.

Depuis le début des années 2000, ce pays souvent surnommé le "Singapour africain" mise en effet sur le tourisme d'affaires et le secteur financier comme principaux leviers de développement. Pour concrétiser ses ambitions de devenir une porte d'entrée pour les investisseurs internationaux en Afrique, le Rwanda vient de placer le banquier ivoirien Tidjane Thiam à la tête du conseil d'administration de Rwanda Finance Limited, l'agence gouvernementale chargée du développement et de la promotion du Centre financier international de Kigali (KIFC).

Cette nomination "surprise" du patron de l'Africa COVID Task Force, et ancien DG de Crédit Suisse, a été annoncée récemment par un communiqué signé du Premier ministre rwandais Édouard Ngirente au terme d'un conseil des ministres présidé par le chef de l'État, Paul Kagame.

Tidjane Thiam a été nommé avec six autres membres du conseil d'administration du nouvel organe, dont le camerounais Diko Jacob Mukete, expert de la gouvernance et ancien représentant de la Banque africaine de développement au Rwanda ou encore le Gabonais Liban Soleman Abdi, spécialiste en gestion financière et ex chef de cabinet du président du Gabon. Leur mission consiste à faire de Kigali un centre financier d'excellence, en favorisant les investissements transfrontaliers et le commerce.

Il s'agit du deuxième Conseil d'administration que rejoint le banquier ivoirien depuis son départ de Crédit Suisse en février 2020. En juin dernier, il est devenu administrateur chez le numéro trois mondial du luxe, Kering Holding.

La société publique Rwanda Finance Limited a souligné, dans un communiqué, que l'Ivoirien Tidjane Thiam "apportera une vaste expérience et des connaissances à une institution qui a du pain sur la planche : faire du Rwanda un centre financier".

Pour l'analyste économique Alexis Nkurunziza, la nomination de M. Thiam reflète la forte volonté du gouvernement de faire de Kigali un hub financier de premier plan, estimant que le nouveau conseil d'administration de Rwanda Finance Limited placera cette agence gouvernementale sur la voie du progrès et du développement.

"Le Rwanda s'est donné les moyens de ses ambitions, en offrant un régime fiscal favorable aux nouvelles entreprises et en mettant en place un écosystème permettant la création d'entreprises en un temps record (6 heures), en plus d'un secteur financier en plein essor", a-t-il fait valoir dans une déclaration à la MAP.

L'analyste rwandais a indiqué que l'innovation et les nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication (TIC) sont au coeur de ces efforts de développement, ajoutant que la transformation du Rwanda en un hub financier international permettra au pays de réaliser son objectif d'atteindre le statut de pays à revenu élevé d'ici 2050.

Né le 29 juillet 1962 à Abidjan en Côte d'Ivoire, Tidjane Thiam est un ancien homme politique et dirigeant d'entreprise. Diplômé de l'École polytechnique et de l'École des mines de Paris, il rejoint McKinsey & Company en qualité de consultant en management de 1986 jusqu'en 1994. De 1994 à 1999, il retourne en Côte d'Ivoire comme directeur général du Bureau National d'Études Techniques et de Développement (BNETD). À partir de 1998, il est à la fois président du BNETD et ministre du Plan et du Développement.

De septembre 2009 à juin 2015, il dirige le groupe d'assurances Prudential. Tidjane Thiam est également membre de l'Africa Progress Panel, une fondation basée à Genève. Il a occupé le poste de directeur général de Crédit suisse pendant quatre ans durant lesquels il ramène la banque à une situation de profitabilité.

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.