Angola/Congo-Kinshasa: CAN 2022/Eliminatoires - La RDC vient à bout de l'Angola à Luanda et se relance

La victoire tant attendue pour une rencontre qualifiée de décisive, au risque de perdre tout espoir de qualification à la CAN en cas de match nul ou de défaite, est finalement acquise par les Léopards de la République démocratique du Congo, le 17 novembre, à Luanda face aux Palancas Negras d'Angola.

La rencontre décisive compte pour la quatrième journée du groupe D des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des nations (CAN) Cameroun 2020. A la recherche de sa première victoire depuis son arrivée à la tête de la sélection RD-congolaise en août 2019, Christian Nsengi Biembe présente un onze de départ bien plus offensif par rapport à celui de quatre jours auparavant lors du zéro but partout à Kinshasa. Joël Kiassumbua garde les perches et, devant lui, la même défense à quatre avec Djos Issama Mpeko à droite, Marcel Tisserand et chancel Mbemba dans la charnière centrale, et Glody Ngonda à gauche. Le milieu de terrain est composé de Fabrice Luamba Ngoma à la récupération, Samuel Moutoussamy en mode relayeur, et Gaël Kakuta en dépositaire de jeu, alors que Jordan Botaka et Yannick Bolasie s'alternent dans les couloirs, en soutenant aussi leurs latéraux. Cédric Bakambu est le danger imminent devant la défense angolaise.

Les Léopards démarrent la partie dans le camp angolais, avec un pressing haut, apportant rapidement le danger dans les dix-huit mètres angolais, mais les Palancas Negras résistent toute la première période qui s'achève avec une bonne possession de balle des Léopards à hauteur de 64 %. Et le sélectionneur Nsengi décide d'effectuer des changements, avec la montée de Yannick Bangala à la place de Fabrice Luamba Ngoma à la 46e minute dans une deuxième période qui change de physionomie avec une possession de balle favorable des Angolais. En fait, les Léopards apparemment émoussés dans l'entrejeu laissent le cuir aux Palancas Negras, préférant procéder par des contre-attaques.

Sorti du banc, Kebano décisif

A la 54e minute, Christian Nsengi a la fulgurance de monter Neeskens Kebano à la place de Samuel Moutoussamy. Et à la 64e minute, le joueur de Fulham en Premier League anglaise hérite d'une passe de Gaël Kakuta dans l'axe, il efface un défenseur avant de décocher une frappe en dehors de la surface de réparation, hors de portée du gardien de but Hugo Marques. Les offensives angolaises se multiplient après ce but. A dix minutes de la fin du temps réglementaire, Ben Malongo prend la place de Bolasie qui n'a plus de jus, et Joël Ngandu Kayamba de Viktoria Plzen en République Tchèque fête sa première sélection en remplaçant Jordan Botaka. Et à la 81e minute, Gaël Kakuta sort, écopant même un carton jaune pour avoir traîné à quitter l'aire de jeu, laissant sa place à Merveille Bope. L'heure est à la conservation du score, même si les Léopards terminent la partie presque sur le genou, avec une expression collective pas très au point, mais demeurant tout de même solides en défense, avec Mbemba et Tisserand impériaux. L'on note, en effet, la magnifique balle arrêtée de l'attaquant angolais le plus incisif, Gelson, qui s'écrase sur le poteau gauche de Kiassumbua à la 83e minute, et puis plus rien d'autre. Sur son compte Facebook, l'heureux buteur a posté l'image du but avec ces mots : «Très heureux d'avoir marqué ce soir, l'équipe se replace bien dans le groupe ! Merci à tous ceux qui nous ont apporté leur soutien malgré les difficultés ! »

A la fin, les Léopards l'emportent en terre angolaise et recollent les deux premières équipes pays du groupe D. En fait, dans l'autre match, les Scorpions de la Gambie ont surpris le 16 novembre à Banjul les Panthères du Gabon par deux buts à un, avec un doublé de Modou Barrow et une réduction du score du défenseur gabonais Bruno Ecuélé Manga. Au classement après quatre journées, le Gabon et la Gambie ont chacun sept points, alors que la République démocratique du Congo dispose de six points, et l'Angola d'un petit point. Avec cette troisième défaite en quatre journées, l'équipe entraînée par Gonçalves ne pourra plus se qualifiée pour la phase finale de la CAN 2022. En cinquième journée, qui sera tout autant décisive que la quatrième, les Léopards iront défier les Panthères du Gabon à Libreville le 23 mars 2021. En première journée à Kinshasa, les deux équipes s'étaient séparées sur le nul vierge de zéro but partout.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.