Mauritanie: Les premiers camions arrivent du Maroc après la réouverture de la frontière

Le trafic commercial par voie terrestre entre le Maroc et la Mauritanie a repris. L'unique point de passage entre les deux pays avait été fermé par des indépendantistes du Sahara occidental, il y a trois semaines. Ce qui avait entraîné l'arrêt des exportations vers la Mauritanie. Le 13 novembre, l'armée marocaine a rétabli la circulation.

Habib Medaoui fait partie des premiers camionneurs marocains arrivés mercredi matin à Nouakchott depuis l'interruption du trafic routier entre son pays et la Mauritanie, il y a plus de 3 semaines. Il s'apprêtait à faire mouvement vers la Mauritanie quand la frontière a été fermée. Il se dit heureux de reprendre une navette qu'il assure depuis 5 ans.

« Nous sommes arrivés en bonne santé et nous sommes heureux Dieu merci. J'avais chargé mon camion, que vous voyez, depuis 2 semaines à Casablanca. Mais après mon départ de Casa, j'apprends que le point de passage avec la Mauritanie est fermé. J'ai dû rebrousser chemin et attendre, alors que j'avais dépassé Agadir. »

La situation est identique pour Boughaye Mohamed, un autre chauffeur marocain. Il avait de la marchandise pour des importateurs mauritaniens et pas seulement : « Je transporte régulièrement des fruits et légumes pour la Mauritanie et d'autres pays d'Afrique de l'Ouest : Sénégal, Mali, Burkina, Niger et Côte d'Ivoire. Tous ces pays importent du Maroc. »

Inquiétudes à Nouakchott

Mene Salama, un importateur mauritanien, salue l'arrivée des camions, mais avec prudence pour la suite : « L'arrêt des importations nous a affectés, du fait de la fermeture prolongée de la frontière. Mais nous savons que les choses risquent de se compliquer avec un seul point de passage à Guerguerate ».

Cette préoccupation semble justifiée, du fait de la tension qui prévaut dans la zone. Le Front Polisario a annoncé avoir procédé à une série d'attaques contre des cibles marocaines. Ce que Rabat n'a pas confirmé.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.