Maroc: Le Tchad condamne l'obstruction par les milices du «polisario» de la circulation des biens et des personnes à El Guerguarat

N'djaména — Le Tchad a condamné l'obstruction par les milices du «polisario» de la circulation des biens et des personnes dans la zone tampon d'El Guerguarat.

Dans un communiqué publié jeudi, le ministère des Affaires étrangères, de l'Intégration africaine et des Tchadiens de l'étranger affirme suivre «avec une grande préoccupation l'évolution de la situation dans la zone tampon d'El Guerguarat, suite à l'intrusion opérée par le front polisario en y obstruant la circulation des biens et des personnes et ce, en dépit du cessez-le-feu établi sous l'égide des Nations Unies depuis une trentaine d'années».

«Face à cette situation, le ministère condamne ces agissements qui sont de nature à transgresser les Résolutions du Conseil de Sécurité, notamment les 2414 et 2440, et à remettre en cause les avancées obtenues sous la médiation des Nations Unies», lit-on dans le communiqué.

Par conséquent, le ministère «salue et soutient l'attachement du Gouvernement marocain, sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, à la préservation et à la consolidation du cessez-le-feu, la voie ultime qui pourra amener la paix dans toute la région».

Le ministère tchadien «exhorte le Secrétaire Général des Nations Unies à redoubler d'efforts dans la poursuite de sa médiation et à user de toutes les actions diplomatiques en son pouvoir, afin de parvenir à un règlement pacifique et définitif de cette crise».

A La Une: Maroc

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.