Afrique de l'Ouest: Khadim Diaw en concurrence avec un international burkinabé au Horoya AC

Dakar — L'arrière gauche international sénégalais Khadim Diaw, transféré récemment au Horoya AC (élite guinéenne), doit se battre pour trouver une place de titulaire au sein de sa nouvelle équipe où il est en concurrence avec un international burkinabè, a déclaré le patron du club guinéen, Antonio Souaré.

"Nous avons des problèmes sur le flanc gauche de notre défense, et comme nous avions une idée sur son potentiel pour l'avoir vu jouer contre nous, son nom a été coché et le reste a été réglé avec Génération Foot", a expliqué le dirigeant guinéen dont l'ambition est de voir son club disposer d'un "couloir gauche fort".

Le Horoya AC, exempté du premier tour de la Ligue africaine des champions, a enregistré, en plus de Khadim Diaw, prêté pour un an, l'arrivée du Burkinabè Oula Abass Traoré en provenance du Centre Salitas FC de Ouagadougou, vainqueur de la Coupe et Supercoupe du Burkina Faso.

Avec cette concurrence, l'ancien de Génération Foot "n'aura pas carte blanche". "Il doit se battre comme tout le reste de l'effectif pour avoir une place de titulaire parce que nous avons recruté pour le même poste un international burkinabè", a indiqué Antonio Souaré dans un entretien avec l'APS.

L'arrière gauche burkinabè, arrivé quelques jours avant Khadim Diaw à Conakry, est âgé de 25 ans et a eu une première sélection avec les Etalons A lors d'un match amical contre la RD Congo en juin 2019, selon le site du Horoya AC.

Antonio Souaré a dit n'avoir rencontré "aucun problème" pour le transfert de Khadim Diaw au Horoya AC, assurant entretenir "de bonnes relations avec le président de Génération Foot, Mady Touré".

"Nous avons d'excellentes relations, nous nous apprécions, c'est un monsieur qui travaille bien et toute l'Afrique a vu le travail avec les résultats", a-t-il commenté, évoquant à propos de son homologue sénégalais une "belle vision du football".

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.