Cameroun: Ofta de Kribi - Objectif, Elite one

Le club a fait peau neuve et est déterminé à mener le championnat Elite Two.

Le ciel est sans nuages cet après-midi à Kribi. Au stationnement des motos-taxis au quartier Elabè, un groupe de jeunes se donne rendez-vous au stade municipal de la cité balnéaire. Pourtant, aucun match n'est programmé de ce côté. On apprend alors que le club de la ville, Ocean Football Training Association (OFTA), évoluant en Elite Two, a repris les entraînements. Par petits groupes, la tribune est envahie par les fans du club. Sur l'aire de jeu, une vingtaine de joueurs effectue quelques exercices tactiques coordonnés par le staff technique.

C'est une ambiance bon enfant. Les joueurs se chambrent, le staff technique se concerte et conseille, l'administration apprécie et le public applaudit. Les vieux démons qui ont hanté OFTA de Kribi, il y a quelques mois, semblent exorcisés. La confiance est revenue entre les uns et les autres et le slogan du club est resté le même : « Tous pour la montée en Elite One ». Le club de Kribi veut mieux faire. D'après son président, Elvis Silas Bouellé, l'expérience de l'Elite Two y est. « Nous avons déjà passé deux saisons dans ce championnat », dit-il.

Pour cette saison 2020-2021, OFTA de Kribi a fait peau neuve. Un nouvel entraîneur est arrivé. Il s'agit de Sébastien Bata Ntjam. L'ancien pensionnaire d'Eding Sport de la Lekié travaille avec Alirou Nsangou, nommé directeur technique. Les deux techniciens ont mis sur pied un nouveau système de jeu. Quant aux joueurs, bien que jeunes avec une moyenne d'âge de 19 ans, ils sont talentueux et composent un cocktail entre anciens et nouveaux. Ainsi juge le public qui assiste aux entraînements tous les jours depuis un mois. « La saison qui commence est la nôtre », fait savoir Jean Daniel Manga, un des supporters du club.

Les garçons de l'océan, pour réussir leur montée en Elite One, n'ont pour « gris-gris » que l'union sacrée autour d'eux. Le club a besoin 130 millions de F pour la saison. Un fils du département a donné 25 millions en espèces, un bus flambant neuf et bien d'autres choses. Une entreprise de la ville de Kribi a déposé 10 millions de francs. Un équipementier belge, partenaire du club, va habiller les joueurs pendant les matchs. D'autres contributions sont attendues. Elles s'ajouteront à celles des supporters qui, à chaque séance, font une main levée. Les regrets de la saison passée sont alors oubliés. Tous les regards sont maintenant fixés vers l'avant. Mais une chose coince. OFTA de Kribi risque ne pas jouer ses matches à Kribi. Le stade municipal de la nouvelle ville industrielle ne répond pas aux normes.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.