Afrique: Distinction - Félix Tshisekedi parmi les 25 acteurs les plus influents de l'énergie en Afrique

Nommé par la Chambre africaine de l'énergie, le président Félix Tshisekedi fait partie des vingt-cinq leaders de l'industrie de l'énergie pour 2021.

La deuxième liste annuelle des vingt-cinq meilleurs Movers and Shakers de la Chambre africaine de l'énergie fait partie de son rapport Africa Energy Outlook 2021 et dresse le profil des personnes clés qui devraient avoir un impact significatif sur l'industrie de l'énergie en Afrique en 2021. Ces dirigeants, expliquent-t-on, ont démontré leur efficacité pour permettre la réalisation de grands projets et devraient jouer un rôle clé dans la transformation du pétrole et du gaz dans leur pays ou dans la région.

Félix Thisekedi fait partie des trois présidents de la République, figurant sur cette liste, avec le président angolais João Lourenço et le président nigérian, Muhammadu Buhari. « La République démocratique du Congo reste parmi les pays africains les plus pauvres en matière d'accès à l'énergie. À son arrivée au pouvoir, le président Tshisekedi s'est donné pour priorité de diversifier davantage le mix énergétique du pays et d'apporter de nouveaux investissements et technologies dans les projets d'infrastructure énergétique existants et à venir. Sous sa direction, le Congo pourrait non seulement ouvrir la voie à l'une des plus grandes centrales hydroélectriques du monde, Inga III, mais aussi devenir une nouvelle frontière émergente du gaz en Afrique si l'environnement adéquat est mis en place pour explorer et monétiser davantage les réserves d'hydrocarbures du pays », explique la Chambre africaine de l'énergie.

Premier sommet sur l'investissement dans l'énergie et les infrastructures

Du 21 au 22 septembre 2021 à Kinshasa, explique-t-on, Africa Oil & Power (AOP), en partenariat avec la Chambre africaine de l'énergie, va organiser le tout premier sommet sur l'investissement dans l'énergie et les infrastructures de la RDC. « Avec un potentiel non réalisé dans tous les domaines de l'économie, le développement de la RDC nécessite des investissements massifs. AOP accueille dans le pays les entreprises américaines, chinoises, européennes et africaines de l'énergie, des mines, de la construction et de l'électricité », fait-on savoir.

En produisant le sommet sur l'investissement dans l'énergie et les infrastructures de la RDC, indique-t-on, AOP s'est engagé à amener les investissements directs étrangers en RDC et à faciliter les projets de la nouvelle administration, en place depuis 2019, ainsi que des acteurs tels que la Banque africaine de développement, la Banque mondiale et d'autres en améliorant l'accès à l'électricité, en renforçant les capacités et en créant des emplois. « AOP encourage une collaboration intersectorielle entre les entreprises de logistique, d'électricité, de pétrole et de gaz, d'exploitation minière, d'ingénierie et de construction pour apporter de nouvelles solutions et permettre la croissance en RDC», font savoir les organisateurs.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.