Cameroun: Le Cabinet noir de facebook Lynche l'honorable Nourane Foster

19 Novembre 2020

Après avoir apporté les limites dans une publication datée du mercredi 18 novembre sur sa page Facebook, au sujet du pharaonique projet du climat des affaires " DOUALA GRAND MALL", en s'insurgent sur son caractère extravertie et non productif pour la transformation des produits locaux, Nourane FOSTER, députée du parti Camerounais pour la réconciliation nationale, ne cesse d'endosser depuis la date de sa sortie, de vives critiques à travers le mythique réseau social Facebook.

De nombreux internautes sont allés jusqu'à qualifier de persienne la femme d'affaire qui d'apres eux, excelle depuis plusieurs années dans la commercialisation des produits importés. " c'est son argent ! Laissez la jalousie à sa place chacun est libre de choisir dans quoi investir" martèle l'internaute Christine Walla.

Au delà des reproches,cette sortie de la femme politique a amené d'autres habitués de la plateforme web Facebook à invoquer les leçons à son endroit " il faut déjà commencer par éviter d'importer et de commercialiser les produits étrangers car ce sont nos capitaux qui sortent.commencent par nous montrer le bon exemple" s'insurge Raymond Tada.

Il est nécessaire de souligner que depuis la consécration de l'astronomique complexe " DOUALA GRAND MALL" les langues se délient sur la toile pendant qu'une majeure partie de Camerounais salue de vives voix cette réalisation, d'autres par contre degrainent de vives reproches sur la qualité et le fondement de cet infrastructure.

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.