Madagascar: Trafic bois précieux - Une femme arretée et des bois de palissandre saisis

Grosse prise pour les Gendarmes à Mahajanga. Une quantité importante de bois de palissandre était saisie à Andovinjo, mercredi après-midi.

Il s'agit de 112 pièces de traverse de palissandre, 100 bois carré de palissandre en provenance de la région Melaky, et qui ont été transportés clandestinement à bord d'un boutre venant de Besalampy.

Ces marchandises appartenaient à une dame qui a été immédiatement détenue à la gendarmerie nationale à Mahajanga et subi une enquête. Tandis qu'un autre lot de 400 traverses de palissandre était aussi découverts précieusement dissimulés sous une bâche et dans une maison en satrana à Antsahabingo.

Les Gendarmes ont obtenu des renseignements anonymes et ont mis en place une stratégie pour saisir les produits précieux.

« Les bois précieux tels que palissandre ne sont pas encore autorisés à l'exportation et aussi à l'exploitation. Par contre, les bois ordinaires peuvent bien être utilisés et exploités pour ceux qui possèdent une autorisation. La loi sera appliquée », a prévenu le Directeur Inter-régional de l'Environnement et du développement durable Boeny/Betsiboka, IhandoAndrianjafy.

D'après le Commandant du Groupement de la Gendarmerie Boeny, l'inventaire exact des bois n'a pas pu été effectué dans l'obscurité mercredi soir, lors de l'opération.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.