Congo-Kinshasa: Félix Tshisekedi endosse déjà sa casaque de Président de l'UA

Le Chef de l'Etat, Félix Antoine Tshisekedi, a reçu en audience le Vice-premier Ministre et Ministre des Affaires Etrangères de l'Ethiopie au Palais de la nation ce mercredi 18 novembre 2020. D'après les sources officielles de la Présidence, Le Diplomate Ethiopien était venu solliciter l'appui diplomatique et politique du Président de la République qui est aussi Vice-président de l'Union Africaine.

En effet, l'Ethiopie est en proie à une guerre dans une de ses provinces, la Province du Tigre. L'Ethiopie est un pays d'une importance stratégique incontournable de par sa situation géographique dans la Corne de l'Afrique. C'est une position qui permet de contrôler la voie maritime entre la Méditerranée et l'Océan Pacifique et aussi la voie maritime qui relie le Sud de l'Afrique à la Méditerranée. Elle a besoin de tout appui qu'elle peut trouver dans la guerre qui sévit dans une de ses provinces qui veut faire sécession.

Déjà, la grande Ethiopie a été amputée il y a quelques années d'une grande partie de son territoire, devenu à ce jour l'Erythrée. A ce moment-là, ce sont les ressortissants de la Province du Tigre qui tenaient les rennes du pouvoir à Addis-Abeba. Depuis qu'ils ont perdu le pouvoir, les velléités de sécession de la Province du Tigre ont vite fait de resurgir. Le Gouvernement Central Ethiopien qui a pris une position dure à l'égard de toute tentative de scission du pays a besoin d'avoir des appuis en Afrique et dans le monde.

C'est là que la RDC s'est positionnée en pole position dans la campagne que lance le Gouvernement Ethiopien pour être appuyé diplomatiquement et pour avoir un soutien politique.

Le Président de la République qui est en ce moment l'un des Vice-présidents de l'Union Africaine était une destination importante pour une diplomatie qui anticipe et qui est en butte à une guerre de sécession pour couper tout appui Africain ou international aux rebelles. D'autre part, la République Démocratique du Congo va occuper la Présidence de l'Union Africaine dès le Mois de janvier 2021. Ce qui lui donnera encore une importance diplomatique de choix.

L'Ethiopie a voulu anticiper tous ces événements et se placer en position d'obtenir l'appui dont il a besoin dans sa lutte contre la sécession dans le pays sans beaucoup de peine. Il s'agissait de brosser au futur Président de l'Union Africaine la véritable situation dans le pays au lieu de le laisser être édifié par d'autres sources.

Ainsi, à quelques jours de son mandat de Président de l'Union Africaine, le Président de la République commence déjà à être mis au courant des dossiers qui seront portés à sa connaissance durant celui-ci.

Le Ministre des affaires étrangères de l'Ethiopie a aussi profité de cette occasion pour mettre au courant le futur Président de l'UA du niveau atteint par les négociations entre l'Ethiopie et l'Egypte sur le barrage hydroélectrique que l'Ethiopie construit sur le fleuve Nil et qui pose problème. D'après le Diplomate Ethiopien, ces pourparlers se poursuivent normalement.

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.