Soudan: Les urgences sanitaires reportent les écoles et excluent le verrouillage total

Khartoum — Le Comité supérieur des urgences sanitaires, jeudi, a décidé de reporter l'ouverture des écoles pour garantir la mise en œuvre des précautions sanitaires par les établissements d'enseignement et la fourniture de la logistique demandée pour la création d'un environnement scolaire sûr et sain.

La réunion du comité qui s'est tenue au Palais républicain et présidée par le membre du Conseil de la souveraineté, M. Siddig Tawur.

Le ministre par intérim de la Santé a révélé dans des communiqués de presse que le pays est confronté à un certain nombre de défis représentés dans le paludisme et la rareté des médicaments et les menaces pour la santé concernant le COVID-19.

Il a admis que la situation sanitaire dans le pays doit être reconsidérée, en particulier en ce qui concerne le processus des activités de santé pour la fourniture de services médicaux aux patients.

Il a appelé à des solutions rapides aux problèmes de financement des médicaments, considérés comme l'un des problèmes majeurs auxquels le système de santé est confronté au cours de la période écoulée, faisant référence au nombre croissant d'infections au COVID-19 au cours de la deuxième vague de la pandémie. Le ministre a souligné la nécessité de s'engager dans les mesures sanitaires, notamment, le port de masques, l'interdiction des rassemblements, la sensibilisation sanitaire, en plus de préparer les centres d'isolement.

Il a souligné que le nombre d'infections de la maladie, depuis le début de la deuxième vague, a atteint 100, une question qui a exigé l'effort de grands efforts plus populaires et officiels pour faire face à la pandémie, excluant la présence de toute tendance à l'imposition d'un verrouillage total. .

Plus de: SNA

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.