Congo-Kinshasa: Haut-Lomami - Deuxième tentative d'évasion des Kulunas à Kaniama Kasese

20 Novembre 2020

Les jeunes gangsters urbains, communément appelés « Kulunas » venus tout récemment de Kinshasa, ont tenté une fois de plus de fuir jeudi 19 novembre le centre de Kaniama Kasese pour se rendre vers le Kasaï-Oriental.

D'après l'administrateur intérimaire du territoire de Kaniama, Floret Mwamba Kabeya, cette situation inquiète la population même si, depuis l'arrivée de ces jeunes au centre de Kaniama Kasese, ils ne dérangent personne.

« Hier (jeudi), j'ai été informé par le service de l'ANR qu'il y a quatre Kulunas qui ont été arrêtés à Mwadi Kayembe. On a appelé leur colonel à Kaniama Kasese, qui est allé les récupérer. Mwadi Kayembe est une localité qui se situe à plus ou moins 20 kilomètres de leur site. Le deuxième groupe, on est venu me voir au bureau, disant qu'il y avait un groupe de Kulunas qui sont à Kamayangala, qui se situe à plus ou moins 5 kilomètres de leur site.

Aussi tôt informés, nous nous sommes rendus à Kamayangala. On ne les a pas trouvés. On a posé la question au chef de village il a dit, effectivement, ces cinq Kulunas sont entrés du côté des champs et les femmes ont commencé à fuir. On a appelé les hommes, qui sont allés à leur rescousse. On les a amenés dans le village.

Ils ont demandé à manger, on leur a donné à manger et après ils ont commencé à demander au chef du village de leur donner des habits pour qu'ils puissent s'échanger. La population a refusé. Ils ont demandé la route qui mène vers Kaniama, la population a montré la route qui menait vers Kaniama et jusqu'à présent, on ne les a pas retrouvés. On ne sait pas s'ils sont en brousse ou s'ils se sont rendus encore dans leur caserne", a-t-il indiqué.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Radio Okapi

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.