Cameroun: Respect des mesures-barrières - Le Minesec veille

Le Pr Nalova Lyonga s'est rendue dans quelques établissements de la ville de Yaoundé mercredi dernier.

Où en est-on avec le respect des mesures-barrières dans les établissements scolaires depuis le début des classes ? Pour avoir une idée précise de la lutte contre la propagation du coronavirus dans les écoles, le ministre des Enseignements secondaires est descendue sur le terrain mercredi dernier à Yaoundé. Le Pr. Nalova Lyonga a effectué des visites inopinées dans certains lycées de la capitale dans le but de d'évaluer le dispositif mis en place contre le Covid-19.

Au lycée bilingue d'Essos tout comme au lycée d'Odza, le Pr. Nalova Lyonga a apprécié ce qui est fait pour lutter contre la pandémie et souhaité que certains aspects soient renforcés. Au lycée bilingue d'Ekounou, le proviseur, Roger Mendomo Foumane a indiqué que « lorsque la haute hiérarchie descend, c'est pour nous demander de mieux faire et d'implémenter ses instructions. Cette visite inopinée du ministre va nous permettre d'améliorer davantage le cadre de vie du lycée bilingue d'Ekounou. » Avant l'arrivée du ministre déjà, l'établissement avait augmenté le nombre de points de lavage des mains, réaménagé les toilettes tout en se dotant de tricycles pour le ramassage des ordures.

Cette descente du ministre des Enseignements secondaires fait suite au communiqué rendu public le 16 novembre dernier. Dans ledit document, le Pr. Nalova Lyonga dénonce le relâchement observé dans les établissements scolaires au sujet du respect des mesures visant à endiguer la pandémie du coronavirus dans ces lieux. Le communiqué du ministre indique ainsi que « des contrôles seront effectués pour s'assurer que les enfants portent effectivement les masques au sein des campus scolaires et dans les salles de classe particulièrement. Les autres mesures, telles que lavage des mains et la distanciation physique doivent être renforcées dans chaque établissement », recommande le ministre.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.