Sénégal: Cinéma multiplexe Pathé Dakar - L'ouverture est prévue pour le premier semestre de 2021

20 Novembre 2020

Les autorités institutionnelles, des partenaires et la presse ont visité, hier, les chantiers du Cinéma multiplexe Pathé Dakar. Situé à Mermoz et doté de logistiques ultramodernes, ce complexe cinématographique sera le plus grand implanté en Afrique de l'Ouest. Son ouverture est prévue pour le premier semestre de 2021.

Les contours des chantiers du Cinéma multiplexe Pathé Dakar dessinent déjà leurs formes. Au rythme des travaux, la promesse de l'ouverture du plus grand complexe cinématographique de l'Afrique de l'Ouest pour le premier semestre de l'année 2021 devrait être tenue.

Les promoteurs jurent d'un centre ultramoderne, un lieu de vie convivial et intergénérationnel. Le projet est étendu sur une surface globale de 8 hectares. Le centre fonctionnel du cinéma occupe 5 000 m2, l'espace restant le parking et les restaurants notamment.

Il y aura sept salles de projection, de 126 à 396 places avec une projection intégralement en laser. Les visiteurs pourront s'y rendre du lundi au jeudi jusqu'à 1h du matin, et jusqu'à 3h du matin le vendredi et le samedi.

La visite du chantier de la salle 5, qui est le plus avancé, présente déjà un gradinage qui augure un bon confort et permet une vue dégagée de l'écran de chaque spectateur.

Les écrans géants jouiront d'un son Dolby Surround 7.1, toutes conditions pour capter au mieux les sensibilités des spectateurs et les plonger dans la réalité des 210 séances de projection hebdomadaires. La plus grande salle disposera d'un écran de 21 mètres de base, le plus grand que compte l'Afrique de l'Ouest.

On constate également que les travaux prévoient la circulation optimale des personnes à mobilité réduite, avec des rampes et des ascenseurs notamment.

À l'entrée du bâtiment fonctionnel, les caisses de billetterie sont plantées, attenantes à la «petite usine en verre» de popcorn sucré ou salé avec plusieurs garnitures au choix. «Le projet a un coût global de 8 milliards de FCfa.

Hormis la partie purement technique avec les métiers de la cinématographie non encore développés ici, toutes les entreprises et la main-d'œuvre engagées dans les travaux sont sénégalaises.

Même les restaurants seront exploités par des enseignes sénégalais», révèle Frédéric Godfroid, directeur des Opérations Afrique de Pathé Gaumont.

«Un bel hommage au Sénégal»

Concernant la programmation, Frédéric Godfroid et le directeur du Cinéma Pathé, Moustapha Samb, assurent que les films sortiront normalement à Dakar en même temps et comme partout ailleurs dans le monde. Il y aura une vraie programmation de films sénégalais et de films africains, avec au moins un de ceux-là à l'affiche hebdomadaire d'une des sept salles.

«Nous voulons que les Dakarois retrouvent la salle de cinéma, comme à l'époque du cinéma Le Paris où on faisait la file.

C'est une justice pour ce grand pays de cinématographie africain», estime Frédéric Godfroid. Abdoulaye Diop, venu aussi visiter les chantiers, a concédé «qu'on a fait que rendre à César ce qui lui appartient, en bâtissant à Dakar le plus grand complexe de cinéma de l'Afrique de l'Ouest».

Le ministre de la Culture et de la Communication considère que c'est un bel hommage au Sénégal, pays qui n'a cessé de s'affirmer dans la culture et qui a donné à ce secteur de valeureux et talentueux acteurs.

Abdou Latif Coulibaly, secrétaire général du gouvernement et ancien ministre de la Culture au moment de l'initiative du projet, s'est notamment satisfait de «la qualité de film et de système de diffusion» qui lui est présentée.

Il estime que l'infrastructure est une bonne nouvelle pour la capitale sénégalaise, qui concentre l'effort et l'image de l'émergence du pays et souffrait de disposer de peu de salles de cinéma modernes.

Les ouvriers trouvés sur le chantier habitent presque tous la commune de Mermoz, qui abrite le multiplexe cinématographique. Soham El Wardini, maire de la Ville de Dakar et conseillère municipale à la commune de Mermoz Sacré-Cœur, se réjouit que le point sur l'employabilité trouve son compte dans ce projet pertinent et attrayant qui offre une lumière de plus à la capitale du Sénégal.

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.