Cote d'Ivoire: Entrepreneuriat jeune - 40 jeunes entrepreneurs du District autonome d'Abidjan reçoivent 200 millions FCFA

19 Novembre 2020

Le Premier ministre Hamed Bakayoko a présidé, jeudi, la 7e édition du prix Alassane Ouattara du jeune entrepreneur émergent.

La 7e édition du « prix Alassane Ouattara du jeune entrepreneur émergent », s'est tenue jeudi 19 novembre, à l'hôtel du District au Plateau. La cérémonie a été présidée par le Premier ministre, Ministre de la Défense, Hamed Bakayoko.

Il avait à ses côtés, le ministre gouverneur, Robert Beugré Mambé, le ministre de la promotion de la jeunesse et de l'Emploi des jeunes, Touré Mamadou, le ministre de l'Hydraulique, Laurent Tchagba, le secrétaire d'Etat, chargé du service civique, Siaka Ouattara.

Initié depuis 2014, par le District autonome d'Abidjan, le Prix Alassane Ouattara récompense chaque année, le meilleur projet porté par des jeunes (hommes et femmes), sélectionnés dans le District autonome d'Abidjan.

Il a pour objectif de stimuler l'esprit d'entrepreneuriat chez les jeunes ivoiriens, de sélectionner les meilleurs projets pour valoriser le mérite, de vulgariser l'esprit d'entreprise et la culture entrepreneuriale, au sein de la jeunesse.

Pour cette édition, 40 jeunes ont été sélectionnés comme lauréats. Ils ont reçu chacun un chèque de 5 millions de Fcfa, soit une enveloppe totale de 200 millions de francs Cfa. Cinq autres lauréats ont reçu des rpix spéciaux, d'une valeur de 2 millions Fcfa, chacun.

A l'occasion, le Premier ministre, Hamed Bakayoko, a adressé ses félicitations au gouverneur Robert Beugré Mambé et à ses collaborateurs du District autonome d'Abidjan, pour cette initiative, qu'il considère comme la « meilleure réponse », après les évènements qui ont secoué le pays. En effet, dira-t-il, la place des jeunes, c'est dans le travail.

« Je voudrais dire un grand bravo au gouverneur Robert Beugré Mambé, pour cette belle initiative. Vous donnez la meilleure réponse par rapport à l'emploi des jeunes. Vous donnez aussi, la meilleure réponse, par rapport aux événements que la Côte d'Ivoire a connus. La place des jeunes, c'est le travail.

Et notre responsabilité, c'est de leur donner des opportunités de travail. Depuis des années, vous donnez une réponse concrète, par rapport à l'emploi des jeunes.

Je vous félicite et je vous engage à continuer », s'est-il exclamé. Avant d'inviter les élus de la nation à s'inspirer du modèle du district d'Abidjan pour aider la jeunesse ivoirienne à s'épanouir.

Hamed Bakayoko a aussi félicité et exhorté les lauréats persévérer dans leurs entreprises, afin de demeurer des modèles pour la jeunesse. « Rien ne s'obtient dans la vie sans le travail. Il faut croire dans la valeur du travail.

En chacun d'entre vous, demeure un talent. Il vous revient de le découvrir pour être le meilleur dans votre domaine. Pour réussir, il faut d'abord croire. Il faut croire en une valeur, celle du travail. Je vous engage à continuer.

Je vous exhorte à croire en vous et à donner le meilleur de vous-mêmes. Vous devez croire en vos capacités, en votre destin. L'avenir de la Côte d'Ivoire, l'avenir de l'Afrique, c'est vous. Vous devez être les modèles de demain », a-t-il insisté.

Pour sa part, le ministre Gouverneur Robert Beugré Mambé a indiqué que la plupart des lauréats des éditions précédentes du Prix « Alassane Ouattara du jeune entrepreneur émergent » sont solidement installés à ce jour.

« 269 parmi eux sont déjà installés et génèrent 800 emplois, avec un fonds global de plus d'un milliard. Ils paient chaque année, des impôts ».

Selon lui, le prix a enregistré cette année, 822 candidats dont 284 femmes. Il a souligné qu'il n'y a pas de favoritisme dans le choix des lauréats. « Ce qui fait la différence, c'est la compétence ».

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.