Madagascar: Secteur minier - La révision du Code minier incontournable

Le comité de réflexion et de rédaction sur la révision du Code minier est opérationnel depuis janvier 2020. Il réunit toutes les parties prenantes œuvrant dans le secteur minier à Madagascar.

On peut citer, entre autres, les opérateurs issus de la grande mine, les exploitants issus de la petite mine, les membres de la société civile et l'administration publique. Ces parties prenantes reconnaissent que la révision du Code minier est incontournable afin que ce secteur, qualifié de stratégique, puisse constituer un levier du développement socio-économique pour Madagascar. Elles travailleront ainsi de concert pour émettre des recommandations visant à améliorer certains dispositifs du Code minier. Il s'agit notamment des recommandations validées par toutes les parties prenantes.

Approche inclusive. A noter que la réunion de ce comité de réflexion et de rédaction sur la révision du Code minier se tient chaque semaine. Durant cette concentration, des échanges et des négociations entre les participants ont lieu. L'objectif consiste à adopter une nouvelle réglementation régissant le secteur minier qui a été élaborée dans le cadre d'une approche inclusive. Les discussions au niveau des travaux de commission se poursuivent encore, a-t-on appris de source auprès de ce comité de réflexion. De nombreuses thématiques ont été abordées.

En ce moment, les taux des redevances minières, la levée du gel des permis miniers, le développement des activités extractives face aux problèmes fonciers et environnementaux sont, entre autres, les thèmes à discuter entre toutes les parties prenantes. Le comité lance ainsi un appel à ces dernières qu'il est temps de se mettre toujours en avant tout en poursuivant les négociations afin d'atteindre l'objectif commun.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.