Cote d'Ivoire: Le Oui de Macron à Ouatarra et hésitation pour Condé

20 Novembre 2020

La situation est grave après la réélection d'Alpha Condé et très satisfaisante après la réélection de Ouattara ! C'est ce qu'on peut retenir des propos du Président français Emmanuel Macron ce vendredi. Cette position de Macron montre clairement qu'il est favorable à l'un et attaque l'autre alors que leur mandat de plus est toujours contesté dans leurs pays respectifs.

Dans une interview accordée au magazine Jeune Afrique, Emmanuel Macron a commenté l'actualité de certains pays africains dans le cadre des interventions de la France en Afrique depuis son arrivée à la tête de la France en 2016.

« Le président Condé a une carrière d'opposant qui aurait justifié qu'il organise de lui-même une bonne alternance. Et d'évidence, il a organisé un référendum et un changement de la Constitution uniquement pour pouvoir garder le pouvoir. C'est pour ça que je ne lui ai pas encore adressé de lettre de félicitations », a déclaré Macron qui visiblement estime que la réélection du Président Guinée n'est pas légitime.

« Je pense que la situation est grave en Guinée pour sa jeunesse, pour sa vitalité démocratique et pour son avancée », a-t-il déploré.

Ne mettant pas le cas de la Guinée et de la Côte d'Ivoire dans la même catégorie, le président Macron a défendu le troisième mandat du chef de l'Etat ivoirien, Alassane Ouattara.

« Je peux vous dire sincèrement qu'il ne voulait pas se présenter à un troisième mandat », il l'a fait par « devoir » après la mort de son dauphin, Amadou Gon Coulibaly ; « Il s'est retrouvé dans une situation exceptionnelle après la mort de ce dernier », a argumenté l'invité du journal Hebdomadaire Panafricain.

Toutefois, le Président français a exhorté son homologue ivoirien à prôner pour « la réconciliation » et favoriser « un renouvellement générationnel ».

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.