Algérie: Covid-19 - Prêche du vendredi unifié à travers les mosquées du pays pour sensibiliser les gens

Alger — Les imams de toutes les mosquées du pays ont consacré leur prêche du vendredi à la sensibilisation des fidèles à la nécessaire préservation de la vie humaine par le respect des mesures barrières préconisées dans le cadre de la lutte contre l'épidémie de Covid-19, en insistant sur l'importance de l'entraide pour surmonter la crise que traverse l'Algérie à l'instar des autres pays.

En application de la directive adressée par le ministère des Affaires religieuses et des wakfs aux directeurs du secteur, appelant à mettre l'accent, dans le prêche de vendredi (20 novembre), sur l'importance du respect des mesures barrières et de la distanciation physique pour éviter de contracter la Covid-19, les imams des mosquées du pays ont mis en avant la nécessité pour tout un chacun de suivre les recommandations sanitaires émises par les spécialistes afin de se protéger et de protéger les autres.

Dans ce cadre, l'imam de la Mosquée Ibn Badis de Kouba (Alger) a souligné dans son prêche que "la préservation du bienfait de la santé est un devoir quiincombe à tous sans exception".

Rappelant les mesures barrières mises en place dans le cadre de la lutte contre l'épidémie, l'imam a expliqué que la Covid-19, comme d'autres pandémies qui ont frappé l'humanité par le passé, notamment la peste et la lèpre, a nécessité l'imposition d'une série de mesures reposant sur la distanciation physique et l'isolement des malades, tel que préconisé dans de nombreux Hadiths authentiques du Prophète (QSSSL).

Il a rappelé, dans ce sens, un évènement enregistré à l'époque du Prophète (QLSSSL) lorsque parmi une délégation de Thaqif venue le voir pour se convertir à l'Islam et lui prêter serment d'allégeance y avait un lépreux, le Prophète (QLSSSL) lui a alors fait parvenir (délégation) le message suivant : "Nous avons reçu ton serment d'allégeance. Tu peux repartir", pour éviter de leur serrer la main.

Lire aussi: Le ministère des affaires religieuses: consacrer le prêche de vendredi au respect des mesures préventives

L'imam de la mosquée "Nour el Houda" des Eucalyptus (est de la capitale) a rappelé que la patience durant l'épreuve et les grandes difficultés sont les vertus du bon musulman et croyant qui se résigne devant la volonté divine, et de là la patience en temps de pandémie et son impact psychologique sont des actes louables et fortement rétribués, appelant les personnes atteintes au nouveau coronavirus à être patientes, de même que les commerçants et les artisans soucieux de l'impact de l'application des mesures préventives.

L'imam de la mosquée El Bard de Sétif a mis en avant la souffrance du personnel médical et paramédical, mobilisés sur le premier front face à la pandémie, soulignant l'impératif de se conformer rigoureusement au protocole sanitaire pour alléger la charge sur ces personnes qui vouent leur vie dans le cadre de la lutte contre le virus et la prise en charge des malades.

Il a d'autre part lancé un appel à l'adresse des personnes qui continuent à remettre en cause l'existence du virus, faisant fi des mesures préventives pour "se rendre aux hôpitaux et faire le constat d'eux-mêmes de la réalité de la situation et de la souffrance à la fois des malades et du personnel médical".

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.