Cote d'Ivoire: Autonomisation de la femme - L'entrepreneuriat au cœur des enjeux de la promotion du genre

21 Novembre 2020

La 2e édition de la Journée de l'entrepreneuriat féminin des projets emploi jeunes a été célébrée, vendredi, au Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire à Cocody, sous le parrainage de Dominique Ouattara.

Rendez-vous majeur dédié à la promotion de la femme, la 2e édition de la Journée nationale de l'entrepreneuriat féminin (Jef) des projets emploi jeunes, calquée sur la Journée mondiale de l'entrepreneuriat féminin, a eu lieu le vendredi 20 novembre, au Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire à Cocody.

L'événement, organisé par le Bureau de coordination des programmes emploi (Bcpe) sous l'égide du ministère de la Promotion de la jeunesse et de l'Emploi des jeunes (Mpjej) et placé sous le parrainage de la Première dame, Mme Dominique Ouattara, s'est articulé autour de deux panels ayant pour thèmes : « Entrepreneuriat rural » et « Comment partir d'une idée de projet pour créer son entreprise et la promouvoir ».

Des séances de coaching et de formation sur des thématiques, tels que : « l'impact du savoir-être sur la réussite professionnelle », « Comment développer son leadership » et « Entreprendre à l'heure du numérique : marketing digital », ont également meublé cette édition 2020 de la Jef.

Hermann Toualy, coordonnateur du Bcpe, cheville ouvrière de la Jef, a expliqué qu'elle a pour objectif de valoriser l'entrepreneuriat féminin et de susciter chez la jeune fille un intérêt pour l'auto-emploi. « L'idée est de créer, entre autres, un cadre d'échanges et de discussions, de présenter des jeunes femmes qui sont des modèles de réussite dans l'entrepreneuriat, d'aider des jeunes filles désireuses d'entreprendre, de trouver des niches de financement, de faire des recommandations pour accroître le taux de participation de la gent féminine à l'entrepreneuriat et d'assurer une visibilité des projets réussis », a indiqué le coordonnateur du Bcpe.

Soulignant qu'outre le nombreux public féminin présent dans la salle des fêtes de l'Hôtel Ivoire, un millier d'autres jeunes filles, connectées, suivent en ligne le déroulement de la Jef 2020 et sont appelées à prendre part aux séances de coaching et de formation.

La secrétaire d'État, chargée de l'Autonomisation des femmes, Myss Belmonde Dogo, qui représentait Dominique Ouattara, marraine de la Jef 2020, a relevé que les actions gouvernementales en faveur de l'épanouissement de la femme, couplées au vaste programme de financement du Fonds d'appui aux femmes de Côte d'Ivoire (Fafci) ont fortement contribué, ces dernières années, à l'inclusion et à la participation du genre au développement socio-économique de la Côte d'Ivoire.

Myss Belmonde Dogo s'est félicitée de cette « belle initiative » qui, selon elle, « contribuera à promouvoir l'autonomisation des femmes et à réduire les inégalités liées au genre ». A propos du Fonds d'appui aux femmes de Côte d'Ivoire, la représentante de la marraine a fait savoir qu'il a permis de financer, à ce jour, plus de 250 000 femmes et qu'il est doté de 12 milliards de F Cfa. Une enveloppe que le gouvernement a décidé d'augmenter dès l'année prochaine.

Mamadou Touré a, en sa qualité de tutelle de l'événement, salué l'engagement de Dominique Ouattara aux côtés des promoteurs de la Jef 2020. « Votre parrainage de cette rencontre témoigne de l'importance que revêt à vos yeux l'autonomisation de la femme », a noté le ministre de la Promotion de la jeunesse et de l'Emploi des jeunes. Il a assuré que l'épanouissement de la femme, tant en milieu urbain qu'en milieu rural, est une priorité pour le gouvernement ivoirien.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.